Evangile selon saint Jean

Au commencement était le Verbe
et le Verbe était avec Dieu
et le Verbe était Dieu.
2 Il était au commencement avec Dieu.
3 Tout fut par lui,
et sans lui rien ne fut.
4 Ce qui fut en lui était la vie,
et la vie était la lumière des hommes,
5 et la lumière luit dans les ténèbres
et les ténèbres ne l’ont pas saisie.
6 Il y eut un homme envoyé de Dieu.
Son nom était Jean.


7 Il vint pour témoigner,
pour rendre témoignage à la lumière,
afin que tous crussent par lui.
8 Celui-là n’était pas la lumière,
mais il avait à rendre témoignage à la lumière.
9 Le Verbe était la lumière véritable,
qui éclaire tout homme;
il venait dans le monde.
10 Il était dans le monde,
et le monde fut par lui,
et le monde ne l’a pas reconnu.
11 Il est venu chez lui,
et les siens ne l’ont pas accueilli.
12 Mais à tous ceux qui l’ont accueilli,
il a donné pouvoir de devenir enfants de Dieu,
à ceux qui croient en son nom,
13 lui qui ne fut engendré ni du sang,
ni d’un vouloir de chair,
ni d’un vouloir d’homme,
mais de Dieu.
14 Et le Verbe s’est fait chair
et il a habité parmi nous,
et nous avons contemplé sa gloire,
gloire qu’il tient de son Père comme Fils unique,
plein de grâce et de vérité.
15 Jean lui rend témoignage et il clame:
“C’est de lui que j’ai dit:
Celui qui vient derrière moi,
le voilà passé devant moi,
parce qu’avant moi il était.”
16 Oui, de sa plénitude nous avons tous reçu,
et grâce pour grâce.
17 Car la Loi fut donnée par Moïse;
la grâce et la vérité sont venues par Jésus Christ.
18 Nul n’a jamais vu Dieu;
le Fils unique,
qui est tourné vers le sein du Père,
lui, l’a fait connaître.

LE MINISTERE DE JESUS

1. La première Pâque

1.1. La semaine inaugurale

19 Et voici quel fut le témoignage de Jean, quand les Juifs lui envoyèrent de Jérusalem des prêtres et des lévites pour lui demander: “Qui es-tu?” 20 Il confessa, il ne nia pas, il confessa: “Je ne suis pas le Christ” — 21 “Qu’es-tu donc? Lui demandèrent-ils. Es-tu Elie?” Il dit: “Je ne le suis pas” — “Es-tu le prophète?” Il répondit: “Non.” 22 Ils lui dirent alors: “Qui es-tu, que nous donnions réponse à ceux qui nous ont envoyés? Que dis-tu de toi-même” — 23 Il déclara:
“Je suis la voix de celui qui crie dans le désert:
Rendez droit le chemin du Seigneur,
comme a dit Isaïe, le prophète.”
24 On avait envoyé des Pharisiens. 25 Ils lui demandèrent: “Pourquoi donc baptises-tu, si tu n’es ni le Christ, ni Elie, ni le prophète?” 26 Jean leur répondit: “Moi, je baptise dans l’eau. Au milieu de vous se tient quelqu’un que vous ne connaissez pas, 27 celui qui vient derrière moi, dont je ne suis pas digne de dénouer la courroie de sandale.” 28 Cela se passait à Béthanie au-delà du Jourdain, où Jean baptisait.

29 Le lendemain, il voit Jésus venir vers lui et il dit:
“Voici l’agneau de Dieu, qui enlève le péché du monde. 30 C’est de lui que j’ai dit:

Derrière moi vient un homme
qui est passé devant moi
parce qu’avant moi il était.

31 Et moi, je ne le connaissais pas; mais c’est pour qu’il fût manifesté à Israël que je suis venu baptisant dans l’eau.” 32 Et Jean rendit témoignage en disant: “J’ai vu l’Esprit descendre, tel une colombe venant du ciel, et demeurer sur lui. 33 Et moi, je ne le connaissais pas, mais celui qui m’a envoyé baptiser dans l’eau, celui-là m’avait dit: Celui sur qui tu verras l’Esprit descendre et demeurer, c’est lui qui baptise dans l’Esprit Saint. 34 Et moi, j’ai vu et je témoigne que celui-ci est l’Elu de Dieu.”

Les premiers disciples

35 Le lendemain, Jean se tenait là, de nouveau, avec deux de ses disciples. 36 Regardant Jésus qui passait, il dit: “Voici l’agneau de Dieu.” 37 Les deux disciples entendirent ses paroles et suivirent Jésus. 38 Jésus se retourna et, voyant qu’ils le suivaient, leur dit: “Que cherchez-vous?” Ils lui dirent: “Rabbi — ce qui veut dire Maître — , où demeures-tu?” 39 Il leur dit: “Venez et voyez.” Ils vinrent donc et virent où il demeurait, et ils demeurèrent auprès de lui ce jour-là. C’était environ la dixième heure.
40 André, le frère de Simon-Pierre, était l’un des deux qui avaient entendu les paroles de Jean et suivi Jésus. 41 Il rencontre en premier lieu son frère Simon et lui dit: “Nous avons trouvé le Messie” — ce qui veut dire Christ. 42 Il l’amena à Jésus. Jésus le regarda et dit: “Tu es Simon, le fils de Jean; tu t’appelleras Céphas” — ce qui veut dire Pierre.
43 Le lendemain, Jésus résolut de partir pour la Galilée; il rencontre Philippe et lui dit: “Suis-moi!” 44 Philippe était de Bethsaïde, la ville d’André et de Pierre.
45 Philippe rencontre Nathanaël et lui dit: “Celui dont Moïse a écrit dans la Loi, ainsi que les prophètes, nous l’avons trouvé: Jésus, le fils de Joseph, de Nazareth.” 46 Nathanaël lui dit: “De Nazareth, peut-il sortir quelque chose de bon?” Philippe lui dit: “Viens et vois.” 47 Jésus vit Nathanaël venir vers lui et il dit de lui: “Voici vraiment un Israélite sans détours.” 48 Nathanaël lui dit: “D’où me connais-tu?” Jésus lui répondit: “Avant que Philippe t’appelât, quant tu étais sous le figuier, je t’ai vu.” 49 Nathanaël reprit: “Rabbi, tu es le Fils de Dieu, tu es le roi d’Israël.” 50 Jésus lui répondit: “Parce que je t’ai dit: Je t’ai vu sous le figuier, tu crois! Tu verras mieux encore.” 51 Et il lui dit: “En vérité, en vérité, je vous le dis, vous verrez le ciel ouvert et les anges de Dieu monter et descendre au-dessus du Fils de l’homme.”

Les noces de Cana

2  1 Le troisième jour, il y eut des noces à Cana de Galilée, et la mère de Jésus y était. 2 Jésus aussi fut invité à ces noces, ainsi que ses disciples. 3 Or il n’y avait plus de vin, car le vin des noces était épuisé. La mère de Jésus lui dit: “Ils n’ont pas de vin.” 4 Jésus lui dit: “Que me veux-tu, femme? Mon heure n’est pas encore arrivée.” 5 Sa mère dit aux servants: “Tout ce qu’il vous dira, faites-le.”
6 Or il y avait là six jarres de pierre, destinées aux purifications des Juifs, et contenant chacune deux ou trois mesures. 7 Jésus leur dit: “Remplissez d’eau ces jarres.” Ils les remplirent jusqu’au bord. 8 Il leur dit: “Puisez maintenant et portez-en au maître du repas.” Ils lui en portèrent. 9 Lorsque le maître du repas eut goûté l’eau changée en vin — et il ne savait pas d’où il venait, tandis que les servants le savaient, eux qui avaient puisé  l’eau — le maître du repas appelle le marié 10 et lui dit: “Tout homme sert d’abord le bon vin et, quand les gens sont ivres, le moins bon. Toi, tu as gardé le bon vin jusqu’à présent!” 11 Tel fut le premier des signes de Jésus, il l’accomplit à Cana de Galilée et il manifesta sa gloire et ses disciples crurent en lui. 12 Après quoi, il descendit à Capharnaüm, lui, ainsi que sa mère et ses frères et ses disciples, et ils n’y demeurèrent que peu de jours.

1.2. La première Pâque

La purification du Temple

13 La Pâque des Juifs était proche et Jésus monta à Jérusalem. 14 Il trouva dans le Temple les vendeurs de boeufs, de brebis et de colombes et les changeurs assis. 15 Se faisant un fouet de cordes, il les chassa tous du Temple, et les brebis et les boeufs; il répandit la monnaie des changeurs et renversa leurs tables, 16 et aux vendeurs de colombes il dit: “Enlevez cela d’ici. Ne faites pas de la maison de mon Père une maison de commerce.” 17 Ses disciples se rappelèrent qu’il est écrit:

“Le zèle pour ta maison me dévorera.”

18 Alors les Juifs prirent la parole et lui dirent: “Quel signe nous montres-tu pour agir ainsi?” 19 Jésus leur répondit: “Détruisez ce sanctuaire et en trois jours je le relèverai.” 20 Les Juifs lui dirent alors: “Il a fallu 46 ans pour bâtir ce sanctuaire, et toi, en trois jours tu le relèveras?” 21 Mais lui parlait du sanctuaire de son  corps. 22 Aussi, quand il ressuscita d’entre les morts, ses disciples se rappelèrent qu’il avait dit cela, et ils crurent à l’Ecriture et à la parole qu’il avait dite.

Séjour à Jérusalem

23 Comme il était à Jérusalem durant la fête de la Pâque, beaucoup crurent en son nom, à la vue des signes qu’il faisait. 24 Mais Jésus, lui, ne se fiait pas à eux, parce qu’il les connaissait tous 25 et qu’il n’avait pas besoin d’un témoignage sur l’homme: car lui-même connaissait ce qu’il y avait dans l’homme.

Entretien avec Nicodème

3  1 Or il y avait parmi les Pharisiens un homme du nom de Nicodème, un notable des Juifs. 2 Il vint de nuit trouver Jésus et lui dit: “Rabbi, nous le savons, tu viens de la part de Dieu comme un Maître: personne ne peut faire les signes que tu fais, si Dieu n’est pas avec lui.” 3 Jésus lui répondit:

“En vérité, en vérité, je te le dis,
à moins de naître d’en haut,
nul ne peut voir le Royaume de Dieu.”

4 Nicodème lui dit: “Comment un homme peut-il naître, étant vieux? Peut-il une seconde fois entrer dans le sein de sa mère et naître?” 5 Jésus répondit:

“En vérité, en vérité, je te le dis,
à moins de naître d’eau et d’Esprit,
nul ne peut entrer dans le Royaume de Dieu.
6 Ce qui est né de la chair est chair,
ce qui est né de l’Esprit est esprit.
7 Ne t’étonne pas, si je t’ai dit:
Il vous faut naître d’en haut.
8 Le vent souffle où il veut
et tu entends sa voix,
mais tu ne sais pas d’où il vient ni où il va.
Ainsi en est-il de quiconque est né de l’Esprit.”

9 Nicodème lui répondit: “Comment cela peut-il se faire?” 10 Jésus lui répondit: “Tu es Maître en Israël, et ces choses-là, tu ne les saisis pas?

11 En vérité, en vérité, je te le dis,
nous parlons de ce que nous savons
et nous attestons ce que nous avons vu;
mais vous n’accueillez pas notre témoignage.
12 Si vous ne croyez pas
quand je vous dis les choses de la terre,
comment croirez-vous
quand je vous dirai les choses du ciel?
13 Nul n’est monté au ciel,
hormis celui qui est descendu du ciel,
le Fils de l’homme.
14 Comme Moïse éleva le serpent dans le désert,
ainsi faut-il que soit élevé le Fils de l’homme,
15 afin que quiconque croit
ait par lui la vie éternelle.
16 Car Dieu a tant aimé le monde
qu’il a donné son Fils unique,
afin que quiconque croit en lui ne se perde pas,
mais ait la vie éternelle.

17 Car Dieu n’a pas envoyé son Fils dans le monde
pour juger le monde,
mais pour que le monde soit sauvé par lui.

18 Qui croit en lui n’est pas jugé;
qui ne croit pas est déjà jugé,
parce qu’il n’a pas cru
au Nom du Fils unique de Dieu.

19 Et tel est le jugement:
la lumière est venue dans le monde
et les hommes ont mieux aimé
les ténèbres que la lumière,
car leurs oeuvres étaient mauvaises.

20 Quiconque, en effet, commet le mal
hait la lumière et ne vient pas à la lumière,
de peur que ses oeuvres ne soient démontrées coupables,
21 mais celui qui fait la vérité
vient à la lumière,
afin que soit manifesté
que ses oeuvres sont faites en Dieu.”

Ministère de Jésus en Judée
Ultime témoignage de Jean

22 Après cela, Jésus vint avec ses disciples au pays de Judée et il y séjourna avec eux, et il baptisait. 23 Jean aussi baptisait, à Aenon, près de Salim, car les eaux y abondaient, et les gens se présentaient et se faisaient baptiser. 24 Jean, en effet, n’avait pas encore été jeté en prison.
25 Il s’éleva alors une discussion entre les disciples de Jean et un Juif à propos de purification: 26 ils vinrent trouver Jean et lui dirent: “Rabbi, celui qui était avec toi de l’autre côté du Jourdain, celui à qui tu as rendu témoignage, le voilà qui baptise et tous viennent à lui!” 27 Jean répondit:

“Un homme ne peut rien recevoir,
si cela ne lui a été donné du ciel.
28 Vous-mêmes, vous m’êtes témoins que j’ai dit:
Je ne suis pas le Christ, mais je suis envoyé devant lui.

29 Qui a l’épouse est l’époux;
mais l’ami de l’époux
qui se tient là et qui l’entend,
est ravi de joie à la voix de l’époux.
Telle est ma joie, et elle est complète.
30 Il faut que lui grandisse
et que moi je décroisse.
31 Celui qui vient d’en haut
est au-dessus de tous;
celui qui est de la terre
est terrestre et parle en terrestre.
Celui qui vient du ciel
32   témoigne de ce qu’il a vu et entendu,
et son témoignage, nul ne l’accueille.
33 Qui accueille son témoignage
certifie que Dieu est véridique;
34 en effet, celui que Dieu a envoyé
prononce les paroles de Dieu,
car il donne l’Esprit sans mesure.
35 Le Père aime le Fils
et a tout remis dans sa main.
36 Qui croit au Fils a la vie éternelle;
qui refuse de croire au Fils ne verra pas la vie;
mais la colère de Dieu demeure sur lui.”

Jésus et la Samaritaine

4  1 Quand Jésus apprit que les Pharisiens avaient entendu dire qu’il faisait plus de disciples et en baptisait plus que Jean — 2 bien qu’à vrai dire Jésus lui-même ne baptisât pas, mais ses disciples — , 3 il quitta la Judée et s’en retourna en Galilée. 4 Or il lui fallait traverser la Samarie. 5 Il arrive donc à une ville de Samarie appelée Sychar, près de la terre que Jacob avait donnée à son fils Joseph. 6 Là se trouvait le puits de Jacob. Jésus, fatigué par la marche, se tenait donc assis près du puits. C’était environ la sixième heure.
7 Une femme de Samarie vient pour puiser de l’eau. Jésus lui dit: “Donne-moi à boire.” 8 Ses disciples en effet s’en étaient allés à la ville pour acheter de quoi manger. 9 La femme samaritaine lui dit: “Comment! toi qui es Juif, tu me demandes à boire à moi qui suis une femme samaritaine?” (Les Juifs en effet n’ont pas de relations avec les Samaritains.) 10 Jésus lui répondit:

“Si tu savais le don de Dieu
et qui est celui qui te dit:
Donne-moi à boire,
c’est toi qui l’aurais prié
et il t’aurait donné de l’eau vive.”

11 Elle lui dit: “Seigneur, tu n’as rien pour puiser, et le puits est profond. D’où l’as-tu donc, l’eau vive? 12 Serais-tu plus grand que notre père Jacob, qui nous a donné ce puits et y a bu lui-même, ainsi que ses fils et ses bêtes?” 13 Jésus lui répondit:

“Quiconque boit de cette eau
aura soif à nouveau;
14 mais qui boira de l’eau que je lui donnerai
n’aura plus jamais soif;
l’eau que je lui donnerai
deviendra en lui source
d’eau jaillissant en vie éternelle.”

15 La femme lui dit: “Seigneur, donne-moi cette eau, afin que je n’aie plus soif et ne vienne plus ici pour puiser.” 16 Il lui dit: “Va, appelle ton mari et reviens ici.” 17 La femme lui répondit: “Je n’ai pas de mari.” Jésus lui dit: “Tu as bien fait de dire: Je n’ai pas de mari, 18 car tu as eu cinq maris et celui que tu as maintenant n’est pas ton mari; en cela tu dis vrai.” 19 La femme lui dit: “Seigneur, je vois que tu es un prophète… 20 Nos pères ont adoré sur cette montagne et vous, vous dites: C’est à Jérusalem qu’est le lieu où il faut adorer.” 21 Jésus lui dit:

“Crois-moi, femme, l’heure vient
où ce n’est ni sur cette montagne ni à Jérusalem
que vous adorerez le Père.
22 Vous, vous adorez ce que vous ne connaissez pas;
nous, nous adorons ce que nous connaissons,
car le salut vient des Juifs.
23 Mais l’heure vient — et c’est maintenant —
où les véritables adorateurs
adoreront le Père dans l’esprit et la vérité,
car tels sont les adorateurs
que cherche le Père.
24 Dieu est esprit,
et ceux qui adorent,
c’est dans l’esprit et la vérité qu’ils doivent adorer.”

25 La femme lui dit: “Je sais que le Messie doit venir, celui qu’on appelle Christ. Quand il viendra, il nous expliquera tout.” 26 Jésus lui dit: “Je le suis, moi qui te parle.”
27 Là-dessus arrivèrent ses disciples, et ils s’étonnaient qu’il parlât à une femme.  Pourtant pas un ne dit: “Que cherches-tu?” Ou: “De quoi lui parles-tu?” 28 La femme alors laissa là sa cruche, courut à la ville et dit aux gens: 29 “Venez voir un homme qui m’a dit tout ce que j’ai fait. Ne serait-il pas le Christ?” 30 Ils sortirent de la ville et ils se dirigeaient vers lui.
31 Entre-temps, les disciples le priaient, en disant: “Rabbi, mange.” 32 Mais il leur dit: “J’ai à manger un aliment que vous ne connaissez pas.” 33 Les disciples se disaient entre eux: “Quelqu’un lui aurait-il apporté à manger?” Jésus leur dit:

34 “Ma nourriture
est de faire la volonté de celui qui m’a envoyé
et de mener son oeuvre à bonne fin.
35 Ne dites-vous pas:
Encore quatre mois et vient la moisson?
Eh bien! je vous dis:
Levez les yeux et regardez les champs,
ils sont blancs pour la moisson.
Déjà 36 le moissonneur reçoit son salaire
et récolte du fruit pour la vie éternelle,
en sorte que le semeur se réjouit avec le moissonneur.
37 Car ici se vérifie le dicton:
autre est le semeur, autre le moissonneur:
38   je vous ai envoyés moissonner
là où vous ne vous êtes pas fatigués;
d’autres se sont fatigués
et vous, vous héritez de leurs fatigues.”

39 Un bon nombre de Samaritains de cette ville crurent en lui à cause de la parole de la femme, qui attestait: “Il m’a dit tout ce que j’ai fait.” 40 Quand donc ils furent arrivés près de lui, les Samaritains le prièrent de demeurer chez eux. Il y demeura deux jours 41 et ils furent bien plus nombreux à croire, à cause de sa parole, 42 et ils disaient à la femme: “Ce n’est plus sur tes dires que nous croyons; nous l’avons nous-mêmes entendu et nous savons que c’est vraiment lui le sauveur du monde.”

Jésus en Galilée

43 Après ces deux jours, il partit de là pour la Galilée. 44 Jésus avait en effet témoigné lui-même qu’un prophète n’est pas honoré dans sa propre patrie. 45 Quand donc il vint en Galilée, les Galiléens l’accueillirent, ayant vu tout ce qu’il avait fait à Jérusalem lors de la fête; car eux aussi étaient venus à la fête.

Guérison à Cana du fils d’un fonctionnaire royal

46 Il retourna alors à Cana de Galilée, où il avait changé l’eau en vin. Et il y avait un fonctionnaire royal, dont le fils était malade à Capharnaüm. 47 Apprenant que Jésus était arrivé de Judée en Galilée, il s’en vint le trouver et il le priait de descendre guérir son fils, car il allait mourir. 48 Jésus lui dit: “Si vous ne voyez des signes et des prodiges, vous ne croirez pas!” 49 Le fonctionnaire royal lui dit: “Seigneur, descends avant que ne meure mon petit enfant.” 50 Jésus lui dit: “Va, ton fils vit.” L’homme crut à la parole que Jésus lui avait dite et il se mit en route. 51 Déjà il descendait, quand ses serviteurs, venant à sa rencontre, lui dirent que son enfant était vivant. 52 Il s’informa auprès d’eux de l’heure à laquelle il s’était trouvé mieux. Ils lui dirent: “C’est hier, à la septième heure, que la fièvre l’a quitté.” 53 Le père reconnut que c’était l’heure où Jésus lui avait dit: “Ton fils vit”, et il crut, lui avec sa maison tout entière.
54 Ce nouveau signe, le second, Jésus le fit à son retour de Judée en Galilée.

2. Deuxième fête à Jérusalem
(première opposition à la révélation)

Guérison d’un infirme à la piscine de Bethesda

5  1 Après cela, il y eut une fête des Juifs et Jésus monta à Jérusalem. 2 Or il existe à Jérusalem, près de la Probatique, une piscine qui s’appelle en hébreu Bethesda et qui a cinq portiques.  3 Sous  ces portiques  gisaient une multitude d’infirmes, aveugles, boiteux, impotents, qui attendaient le bouillonnement de l’eau. 4 Car l’ange du Seigneur descendait par moments dans la piscine et agitait l’eau: le premier alors à y entrer, après que l’eau avait été agitée, se trouvait guéri, quel que fût son mal. 5 Il y avait là un homme qui était infirme depuis 38 ans. 6 Jésus, le voyant étendu et apprenant qu’il était dans cet état depuis longtemps déjà, lui dit: “Veux-tu guérir?” 7 L’infirme lui répondit: “Seigneur, je n’ai personne pour me jeter dans la piscine, quand l’eau vient à être agitée; et, le temps que j’y aille, un autre descend avant moi.” 8 Jésus lui dit: “Lève-toi, prends ton grabat et marche.” 9 Et aussitôt l’homme fut guéri; il prit son grabat et il marchait.
Or c’était le sabbat, ce jour-là. 10 Les Juifs dirent donc à celui qui venait d’être guéri: “C’est le sabbat. Il ne t’est pas permis de porter ton grabat.” 11 Il leur répondit: “Celui qui m’a guéri m’a dit: Prends ton grabat et marche.” 12 Ils lui demandèrent: “Quel est l’homme qui t’a dit: Prends ton grabat et marche?” 13 Mais celui qui avait été guéri ne savait pas qui c’était; Jésus en effet avait disparu, car il y avait foule en ce lieu. 14 Après cela, Jésus le rencontre dans le Temple et lui dit: “Te voilà guéri; ne pèche plus, de peur qu’il ne t’arrive pire encore.” 15 L’homme s’en fut révéler aux Juifs que c’était Jésus  qui l’avait  guéri. 16  C’est pourquoi  les Juifs persécutaient Jésus: parce qu’il faisait ces choses-là le jour du sabbat. 17 Mais il leur  répondit: “Mon Père est à l’oeuvre jusqu’à présent et j’oeuvre moi aussi.” 18 Aussi les Juifs n’en cherchaient que davantage à le tuer, puisque, non content de violer le sabbat, il appelait encore Dieu son propre Père, se faisant égal à Dieu.

Discours sur l’oeuvre du Fils

19 Jésus reprit donc la parole et leur dit:
“En vérité, en vérité, je vous le dis,
le Fils ne peut rien faire de lui-même,
qu’il ne le voie faire au Père;
ce que fait celui-ci,
le Fils le fait pareillement.
20 Car le Père aime le Fils,
et lui montre tout ce qu’il fait;
et il lui montrera des oeuvres plus grandes que celles-ci,
à vous en stupéfier.
21 Comme le Père en effet ressuscite les morts
et leur redonne vie,
ainsi le Fils donne vie à qui il veut.
22 Car le Père ne juge personne;
il a donné au Fils le jugement tout entier,
23  afin que tous honorent le Fils
comme ils honorent le Père.
Qui n’honore pas le Fils
n’honore pas le Père qui l’a envoyé.
24 En vérité, en vérité, je vous le dis,
celui qui écoute ma parole
et croit à celui qui m’a envoyé
a la vie éternelle
et ne vient pas en jugement,
mais il est passé de la mort à la vie.
25 En vérité, en vérité, je vous le dis,
l’heure vient — et c’est maintenant —
où les morts entendront la voix du Fils de Dieu,
et ceux qui l’auront entendue vivront.
26 Comme le Père en effet a la vie en lui-même,
de même a-t-il donné au Fils
d’avoir aussi la vie en lui-même
27  et il lui a donné pouvoir d’exercer le jugement
parce qu’il est Fils d’homme.
28 N’en soyez pas étonnés,
car elle vient, l’heure
où tous ceux qui sont dans les tombeaux
entendront sa voix
29  et sortiront:
ceux qui auront fait le bien,
pour une résurrection de vie,
ceux qui auront fait le mal,
pour une résurrection de jugement.
30 Je ne puis rien faire de moi-même.
Je juge selon ce que j’entends:
et mon jugement est juste,
parce que je ne cherche pas ma volonté,
mais la volonté de celui qui m’a envoyé.

31 Si je me rends témoignage à moi-même,
mon témoignage n’est pas valable.
32 Un autre témoigne de moi,
et je sais qu’il est valable
le témoignage qu’il me rend.
33 Vous avez envoyé trouver Jean
et il a rendu témoignage à la vérité.
34 Non que je relève du témoignage d’un homme;
si j’en parle, c’est pour votre salut.
35 Celui-là était la lampe qui brûle et qui luit,
et vous avez voulu vous réjouir une heure à sa lumière.
36 Mais j’ai plus grand que le témoignage de Jean:
les oeuvres que le Père m’a donné
à mener à bonne fin,
ces oeuvres mêmes que je fais
me rendent témoignage que le Père m’envoie.
37 Et le Père qui m’a envoyé,
lui, me rend témoignage.
Vous n’avez jamais entendu sa voix,
vous n’avez jamais vu sa face,
38 et sa parole, vous ne l’avez pas à demeure en vous,
puisque vous ne croyez pas
celui qu’il a envoyé.

39 Vous scrutez les Ecritures,
parce que vous pensez avoir en elles la vie éternelle,
et ce sont elles qui me rendent témoignage,
40 et vous ne voulez pas venir à moi
pour avoir la vie!

41 De la gloire, je n’en reçois pas qui vienne des hommes;
42 mais je vous connais:
vous n’avez pas en vous l’amour de Dieu;
43 je viens au nom de mon Père
et vous ne m’accueillez pas;
qu’un autre vienne en son propre nom,
celui-là, vous l’accueillerez.
44 Comment pouvez-vous croire,
vous qui recevez votre gloire les uns des autres,
et ne cherchez pas
la gloire qui vient du Dieu unique.
45 Ne pensez pas que je vous accuserai auprès du Père.
Votre accusateur, c’est Moïse,
en qui vous avez mis votre espoir. 46 Car si vous croyiez Moïse,
vous me croiriez aussi,
car c’est de moi qu’il a écrit.
47 Mais si vous ne croyez pas à ses écrits,
comment croirez-vous à mes paroles?”

3. La Pâque du pain de vie
(Nouvelle opposition à la révélation)

La multiplication des pains

6  1 Après cela, Jésus s’en alla de l’autre côté de la mer de Galilée ou de Tibériade. 2 Une grande foule le suivait, à la vue des signes qu’il opérait sur les malades. 3 Jésus gravit la montagne et là, il s’assit avec ses disciples. 4 Or la Pâque, la fête des Juifs, était proche. 5 Levant alors les yeux et voyant qu’une grande foule venait à  lui, Jésus dit à Philippe: “Où achèterons-nous des pains pour que mangent ces gens?” 6 Il disait cela pour le mettre à l’épreuve, car lui-même savait ce qu’il allait faire. 7 Philippe lui répondit: “Deux deniers de pain ne suffisent pas pour que chacun en reçoive un petit morceau.”  8 Un  de ses  disciples, André,  le frère de Simon-Pierre, lui dit: 9 “Il y a ici un enfant, qui a cinq pains d’orge et deux poissons; mais qu’est-ce que cela pour tant de monde?” 10 Jésus leur dit: “Faites s’étendre les gens.” Il y avait beaucoup d’herbe en ce lieu. Ils s’étendirent donc, au nombre d’environ 5.000 hommes. 11 Alors Jésus prit les pains et, ayant rendu grâces, il les distribua aux convives, de même aussi pour les poissons, autant qu’ils en voulaient. 12 Quand ils furent repus, il dit à ses disciples: “Rassemblez les morceaux en surplus, afin que rien ne soit perdu.” 13 Ils les rassemblèrent donc et remplirent douze couffins avec les morceaux qui, des cinq pains d’orge, se trouvaient en surplus à ceux qui avaient mangé. 14 A la vue du signe qu’il venait de faire, les gens disaient: “C’est vraiment lui le prophète qui doit venir dans le monde.” 15 Alors Jésus, se  rendant compte qu’ils allaient venir s’emparer de lui pour le faire roi, s’enfuit à nouveau dans la montagne, tout seul.

Jésus vient vers ses disciples en marchant sur la mer

16 Quand le soir fut venu, ses disciples descendirent à la mer, 17 et, montant en bateau, ils se rendaient de l’autre côté de la mer à Capharnaüm. Il faisait déjà nuit, Jésus n’était pas encore venu les rejoindre; 18 et la mer, comme soufflait un grand vent, se soulevait. 19 Ils avaient ramé environ 25 ou 30 stades, quand ils voient Jésus marcher sur la mer et s’approcher du bateau. Ils eurent peur. 20 Mais il leur dit: “C’est moi. N’ayez pas peur.” 21 Ils étaient disposés à le prendre dans le bateau, mais aussitôt le bateau toucha terre là où ils se rendaient.

Discours dans la synagogue de Capharnaüm

22 Le lendemain, la foule qui se tenait de l’autre côté de la mer vit qu’il n’y avait eu là qu’une barque et que Jésus n’était pas monté dans le bateau avec ses disciples, mais que seuls ses disciples s’en étaient allés. 23 Cependant, de Tibériade des bateaux vinrent près du lieu où l’on avait mangé le pain. 24 Quand donc la foule vit que Jésus n’était pas là, ni ses disciples non plus, les  gens s’embarquèrent et vinrent à Capharnaüm à la recherche de Jésus. 25 L’ayant trouvé de l’autre côté de la mer, ils lui dirent: “Rabbi, quand es-tu arrivé ici?”
26 Jésus leur répondit:

“En vérité, en vérité, je vous le dis,
vous me cherchez,
non pas parce que vous avez vu des signes,
mais parce que vous avez mangé du pain
et avez été rassasiés.
27 Travaillez non pour la nourriture qui se perd,
mais pour la nourriture qui demeure en vie éternelle,
celle que vous donnera le Fils de l’homme,
car c’est lui que le Père, Dieu, a marqué de son sceau.”

28 Ils  lui dirent alors: “Que  devons-nous faire pour travailler aux oeuvres de Dieu?” 29 Jésus leur répondit: “L’oeuvre de Dieu, c’est que vous croyiez en celui qu’il a envoyé.” 30 Ils lui dirent alors: “Quel signe fais-tu donc, pour qu’à sa vue nous te croyions? Quelle oeuvre accomplis-tu? 31 Nos pères ont mangé la manne dans le désert, selon ce qui est écrit:

Il leur a donné à manger du pain venu du ciel.”

32 Jésus leur répondit:

“En vérité, en vérité, je vous le dis,
non, ce n’est pas Moïse qui vous a donné le pain qui
vient du ciel;
mais c’est mon Père qui vous le donne, le pain qui
vient du ciel, le vrai;
33 car le pain de Dieu,
c’est celui qui descend du ciel
et donne la vie au monde.”

34 Ils lui dirent alors: “Seigneur, donne-nous toujours ce pain-là.” 35 Jésus leur dit:

“Je suis le pain de vie.
Qui vient à moi n’aura jamais faim;
qui croit en moi n’aura jamais soif.
36 Mais je vous l’ai dit:
vous me voyez et vous ne croyez pas. 37 Tout ce que me donne le Père viendra à moi,
et celui qui vient à moi,
je ne le jetterai pas dehors;
38 car je suis descendu du ciel
pour faire non pas ma volonté,
mais la volonté de celui qui m’a envoyé.
39 Or c’est la volonté de celui qui m’a envoyé
que je ne perde rien
de tout ce qu’il m’a donné,
mais que je le ressuscite au dernier jour.
40 Oui, telle est la volonté de mon Père,
que quiconque voit le Fils et croit en lui
ait la vie éternelle,
et je le ressusciterai au dernier jour.”

41 Les Juifs alors se mirent à murmurer à son sujet, parce qu’il avait dit: “Je suis le pain descendu du ciel.” 42 Ils disaient: “Celui-là n’est-il pas Jésus, le fils de Joseph, dont nous connaissons le père et la mère ? Comment peut-il dire maintenant: Je suis descendu du ciel ?” 43 Jésus leur répondit:

“Ne murmurez pas entre vous.
44 Nul ne peut venir à moi
si le Père qui m’a envoyé ne l’attire;
et moi, je le ressusciterai au dernier jour.
45 Il est écrit dans les prophètes:
Ils seront tous enseignés par Dieu.
Quiconque s’est mis à l’écoute du Père
et à son école
vient à moi.
46 Non que personne ait vu le Père,
sinon celui qui vient d’auprès de Dieu:
celui-là a vu le Père.
47 En vérité, en vérité, je vous le dis,
celui qui croit a la vie éternelle.
48 Je suis le pain de vie.
49 Vos pères, dans le désert, ont mangé la manne et sont morts;
50 ce pain est celui qui descend du ciel
pour qu’on le mange et ne meure pas.
51 Je suis le pain vivant, descendu du ciel.
Qui mangera ce pain vivra à jamais.
Et même, le pain que je donnerai,
c’est ma chair pour la vie du monde.”

52 Les Juifs alors se mirent à discuter fort entre eux; ils disaient: “Comment celui-là peut-il nous donner sa chair à manger?” 53 Alors Jésus leur dit:

“En vérité, en vérité, je vous le dis,
si vous ne mangez la chair du Fils de l’homme
et ne buvez son sang,
vous n’aurez pas la vie en vous.
54 Qui mange ma chair et boit mon sang
a la vie éternelle
et je le ressusciterai au dernier jour.
55 Car ma chair est vraiment une nourriture
et mon sang vraiment une boisson.
56 Qui mange ma chair et boit mon sang
demeure en moi
et moi en lui.
57 De même que le Père, qui est vivant, m’a envoyé
et que je vis par le Père,
de même celui qui me mange,
lui aussi vivra par moi.
58 Voici le pain descendu du ciel;
il n’est pas comme celui qu’ont mangé les pères
et ils sont morts;
qui mange ce pain vivra à jamais.”

59 Tel fut l’enseignement qu’il donna dans une synagogue à Capharnaüm.

60 Après l’avoir entendu, beaucoup de ses disciples dirent: “Elle est dure, cette parole! Qui peut l’écouter?” 61 Mais, sachant en lui-même que ses disciples murmuraient à ce propos, Jésus leur dit: “Cela vous scandalise? 62 Et quand vous verrez le Fils de l’homme monter là où il était auparavant? …

63 C’est l’esprit qui vivifie,
la chair ne sert de rien.
Les paroles que je vous ai dites sont esprit
et elles sont vie.
64 Mais il en est parmi vous qui ne croient pas.”
Jésus savait en effet dès le commencement qui étaient ceux qui ne croyaient pas et qui était celui qui le livrerait. 65 Et il disait: “Voilà pourquoi je vous ai dit que nul ne peut venir à moi, si cela ne lui est donné par le Père.” 66 Dès lors, beaucoup de ses disciples se retirèrent, et ils n’allaient plus avec lui.

La confession de Pierre

67 Jésus dit alors aux Douze: “Voulez-vous partir, vous aussi?”
68 Simon-Pierre  lui répondit:  “Seigneur, à qui irons-nous? Tu as les paroles de la vie éternelle. 69 Nous, nous croyons, et nous avons reconnu que tu es le Saint de Dieu.” 70 Jésus leur répondit: “N’est-ce pas moi qui vous ai choisis, vous, les Douze? Et l’un d’entre vous est un démon.” 71 Il parlait de Judas, fils de Simon Iscariote; c’est lui en effet qui devait le livrer, lui, l’un des Douze.

4. La fête des Tentes
(La grande révélation messianique. Le grand refus)

Jésus monte à Jérusalem pour le fête et enseigne

7  1 Après cela, Jésus parcourait la Galilée; il n’avait pas pouvoir de circuler en Judée, parce que les Juifs cherchaient à le tuer.
2 Or la fête juive des Tentes était proche. 3 Ses frères lui dirent donc: “Passe d’ici en Judée, que tes disciples aussi voient les oeuvres que tu fais: 4 on n’agit pas en secret, quand on veut être en vue. Puisque tu fais ces choses-là, manifeste-toi au monde.” 5 Pas même ses frères en effet ne croyaient en lui. 6 Jésus leur dit alors: “Mon temps n’est pas encore venu, tandis que le vôtre est toujours prêt. 7 Le monde ne peut pas vous haïr; mais moi, il me hait, parce que je témoigne que ses oeuvres sont mauvaises. 8 Vous, montez à la fête; moi, je ne monte pas à cette fête, parce que mon temps n’est pas encore accompli.” 9 Cela dit, il resta en Galilée. 10 Mais quand ses frères furent montés à la fête, alors il monta lui aussi, pas au grand jour, mais en secret. 11 Les Juifs le cherchaient donc pendant la fête et disaient: “Où est-il?” 12 On chuchotait beaucoup sur son compte dans les foules. Les uns disaient: “C’est un homme de bien.” D’autres disaient: “Non, il égare la foule.” 13 Pourtant personne ne s’exprimait ouvertement à son sujet par peur des Juifs.
14 On était déjà au milieu de la fête, lorsque Jésus monta au Temple et se mit à enseigner. 15 Les Juifs, étonnés, disaient: “Comment connaît-il les lettres sans avoir étudié?” 16 Jésus leur répondit:

“Ma doctrine n’est pas de moi,
mais de celui qui m’a envoyé.
17 Si quelqu’un veut faire sa volonté,
il reconnaîtra si ma doctrine est de Dieu
ou si je parle de moi-même.
18 Celui qui parle de lui-même
cherche sa propre gloire;
mais celui qui cherche la gloire de celui qui l’a envoyé,
celui-là est véridique et il n’y a pas en lui d’imposture.
19 Moïse ne vous a-t-il pas donné la Loi?
Et aucun de vous ne la pratique, la Loi!
Pourquoi cherchez-vous à me tuer?”

20 La foule répondit: “Tu as un démon. Qui cherche à te tuer?” 21 Jésus leur répondit: “Pour une seule oeuvre que j’ai faite, vous voilà tous étonnés. 22 Moïse vous a donné la circoncision — non qu’elle vienne de Moïse mais des patriarches — et, le jour du sabbat, vous la pratiquez sur  un homme. 23  Alors, un homme  reçoit la circoncision, le jour du sabbat, pour que ne soit pas enfreinte la Loi de Moïse, et vous vous indignez contre moi parce que j’ai guéri un homme tout entier le jour du sabbat? 24 Cessez de juger sur l’apparence; jugez selon la justice.”

Discussions du peuple sur l’origine du Christ

25 Certains, des gens de Jérusalem, disaient: “N’est-ce pas lui qu’ils cherchent à tuer?  26 Et le voilà qui parle ouvertement sans qu’ils lui disent rien! Est-ce que vraiment les autorités auraient reconnu qu’il est le Christ? 27 Mais lui, nous savons d’où il est, tandis que le Christ, à sa venue, personne ne saura d’où il est.” 28 Alors Jésus, enseignant dans le Temple, s’écria:

“Vous me connaissez
et vous savez d’où je suis;
et pourtant ce n’est pas de moi-même que je suis venu,
mais il m’envoie vraiment, celui qui m’a envoyé.
Vous, vous ne le connaissez pas.
29 Moi, je le connais,
parce que je viens d’auprès de lui
et c’est lui qui m’a envoyé.”

30 Ils cherchaient alors à le saisir, mais personne ne porta la main sur lui, parce que son heure n’était pas encore venue.

Jésus annonce son départ prochain

31 Dans la foule, beaucoup crurent en lui et disaient: “Le Christ, quand il viendra, fera-t-il plus de signes que n’en a fait celui-ci? 32 Ces rumeurs de la foule à son sujet parvinrent aux oreilles des Pharisiens. Ils envoyèrent des gardes pour le saisir. 33 Jésus dit alors:

“Pour un peu de temps encore je suis avec vous,
et je m’en vais vers celui qui m’a envoyé.
34 Vous me chercherez, et ne me trouverez pas;
et où je suis,
vous ne pouvez pas venir.”

35 Les Juifs se dirent entre eux: “Où va-t-il aller, que nous ne le trouverons pas? Va-t-il rejoindre ceux qui sont dispersés chez les Grecs et enseigner les Grecs? 36 Que signifie cette parole qu’il a dite:

Vous me chercherez et ne me trouverez pas;
et où je suis,
vous ne pouvez pas venir?”

La promesse de l’eau vive

37 Le dernier jour de la fête, le grand jour, Jésus, debout, s’écria:

“Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi,
et qu’il boive, 38 celui qui croit en moi!”

selon le mot de l’Ecriture:

De son sein couleront des fleuves d’eau vive.

39 Il parlait de l’Esprit que devaient recevoir ceux qui avaient cru en lui; car il n’y avait pas encore d’Esprit, parce que Jésus n’avait pas encore été glorifié.

Nouvelles discussions sur l’origine du Christ

40 Dans la foule, plusieurs, qui avaient entendu ces paroles, disaient: “C’est  vraiment lui le  prophète!” 41 D’autres disaient: “C’est le Christ!” Mais d’autres disaient: “Est-ce de la Galilée que le Christ doit venir? 42 L’Ecriture n’a-t-elle pas dit que c’est de la descendance de David et de Bethléem, le village où était David, que doit venir le Christ?” 43 Une scission se produisit donc dans la foule, à cause de lui. 44 Certains d’entre eux voulaient le saisir, mais personne ne porta la main sur lui.
45 Les gardes revinrent donc trouver les grands prêtres et les Pharisiens. Ceux-ci leur dirent: “Pourquoi ne l’avez-vous pas amené?” 46 Les gardes répondirent: “Jamais homme n’a parlé comme cela!” 47 Les Pharisiens  répliquèrent: “Vous aussi, vous êtes-vous laissé égarer? 48 Est-il un des notables qui ait cru en lui? Ou un des Pharisiens? 49 Mais cette foule qui ne connaît pas la Loi, ce sont des maudits!” 50 Nicodème, l’un d’entre eux, celui qui était venu trouver Jésus précédemment, leur dit: 51 “Notre Loi juge-t-elle un homme sans d’abord l’entendre et savoir ce qu’il fait!” 52 Ils lui répondirent: “Es-tu de la Galilée, toi aussi? Etudie! Tu verras que ce n’est pas de la Galilée que surgit le prophète.”

La femme adultère et la miséricorde de Jésus

53 Et ils s’en allèrent chacun chez soi.

8  1 Quant à Jésus, il alla au mont des Oliviers.
2 Mais, dès l’aurore, de nouveau il fut là dans le Temple, et tout le peuple venait à lui, et s’étant assis il les enseignait. 3 Or les scribes et les Pharisiens amènent une femme surprise en adultère et, la plaçant au milieu, 4 ils disent à Jésus: “Maître, cette femme a été surprise en flagrant délit d’adultère. 5 Or dans la Loi Moïse nous a prescrit de lapider ces femmes-là. Toi donc, que dis-tu?” 6 Ils disaient cela pour le mettre à l’épreuve, afin d’avoir matière à l’accuser. Mais Jésus, se baissant, se mit à écrire avec son doigt sur le sol. 7 Comme ils persistaient à l’interroger, il se redressa et leur dit: “Que celui d’entre vous qui est sans péché lui jette le premier une pierre!” 8 Et se baissant de nouveau, il écrivait sur le sol. 9 Mais eux, entendant cela, s’en allèrent un à un, à commencer par les plus vieux; et il fut laissé seul, avec la femme toujours là au milieu. 10 Alors, se redressant, Jésus lui dit: “Femme, où sont-ils? Personne ne t’a condamnée?” 11 Elle dit: “Personne, Seigneur.” Alors Jésus dit: “Moi non plus, je ne te condamne pas. Va, désormais ne pèche plus.”

Jésus lumière du monde

12 De nouveau Jésus leur adressa la parole et dit:
“Je suis la lumière du monde.
Qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres,
mais aura la lumière de la vie.”

Discussion du témoignage de Jésus sur lui-même

13 Les Pharisiens lui dirent alors: “Tu te rends témoignage à toi-même; ton témoignage n’est pas valable.” 14 Jésus leur répondit:

“Bien que je me rende témoignage à moi-même,
mon témoignage est valable,
parce que je sais
d’où je suis venu et où je vais;
mais vous, vous ne savez pas
d’où je viens ni où je vais.
15 Vous, vous jugez selon la chair;
moi, je ne juge personne;
16 et s’il m’arrive de juger, moi,
mon jugement est selon la vérité,
parce que je ne suis pas seul;
mais il y a moi et celui qui m’a envoyé;
17 et il est écrit dans votre Loi
que le témoignage de deux personnes est valable.
18 Je suis à moi-même mon propre témoin,
et pour moi témoigne le Père qui m’a envoyé.”

19 Ils lui disaient donc: “Où est ton Père?” Jésus répondit:

“Vous ne connaissez ni moi ni mon Père;
si vous me connaissiez, vous connaîtriez aussi mon Père.”

20 Il prononça ces paroles au Trésor, alors qu’il enseignait dans le Temple. Personne ne se saisit de lui, parce que son heure n’était pas encore venue.
21 Jésus leur dit encore:

“Je m’en vais et vous me chercherez et vous mourrez
dans votre péché.
Où je vais,
vous ne pouvez venir.”

22 Les Juifs disaient donc: “Va-t-il se donner la mort, qu’il dise: Où je vais, vous ne pouvez venir?” 23 Et il leur disait:

“Vous, vous êtes d’en bas;
moi, je suis d’en haut.
Vous, vous êtes de ce monde;
moi, je ne suis pas de ce monde.
24 Je vous ai donc dit que vous mourrez dans vos péchés.
Car si vous ne croyez pas que Je Suis,
vous mourrez dans vos péchés.”

25 Ils lui disaient donc: “Qui es-tu?” Jésus leur dit:

“Dès le commencement ce que je vous dis.
26 J’ai sur vous beaucoup à dire
et à juger;
mais celui qui m’a envoyé est véridique
et je dis au monde ce que j’ai entendu de lui.”

27 Ils ne comprirent pas qu’il leur parlait du Père. 28 Jésus leur dit donc:

“Quand vous aurez élevé le Fils de l’homme,
alors vous saurez que Je Suis
et que je ne fais rien de moi-même,
mais je dis ce que le Père m’a enseigné,
29 et celui qui m’a envoyé est avec moi;
il ne m’a pas laissé seul,
parce que je fais toujours ce qui lui plaît.”

30 Comme il disait cela, beaucoup crurent en lui.

Jésus et Abraham

31 Jésus dit alors aux Juifs qui l’avaient cru:
“Si vous demeurez dans ma parole,
vous êtes vraiment mes disciples
32 et vous connaîtrez la vérité
et la vérité vous libérera.

33 Ils lui répondirent: “Nous sommes la descendance d’Abraham et jamais nous n’avons été esclaves de personne. Comment peux-tu dire: Vous deviendrez libres?” 34 Jésus leur répondit:

“En vérité, en vérité, je vous le dis,
quiconque commet le péché est esclave.
35 Or l’esclave ne demeure pas à jamais dans la maison,
le fils y demeure à jamais.
36 Si donc le Fils vous libère,
vous serez réellement libres.
37 Je sais, vous êtes la descendance d’Abraham;
mais vous cherchez à me tuer,
parce que ma parole ne pénètre pas en vous.
38 Je dis
ce que j’ai vu chez mon Père;
et vous, vous faites
ce que vous avez entendu auprès de votre père.”

39 Ils lui répondirent: “Notre père, c’est Abraham.” Jésus leur dit:

“Si vous êtes enfants d’Abraham,
faites les oeuvres d’Abraham.
40 Or maintenant vous cherchez à me tuer,
moi, un homme qui vous ai dit la vérité,
que j’ai entendue de Dieu.
Cela, Abraham ne l’a pas fait!
41 Vous faites les oeuvres de votre père.”

Ils lui dirent: “Nous ne sommes pas nés de la prostitution; nous n’avons qu’un seul Père: Dieu.” 42 Jésus leur dit:

“Si Dieu était votre Père, vous m’aimeriez,
car c’est de Dieu que je suis sorti et que je viens;
je ne viens pas de moi-même;
mais lui m’a envoyé.
43 Pourquoi ne reconnaissez-vous pas mon langage ?
C’est que vous ne pouvez pas entendre ma parole.
44 Vous êtes du diable, votre père,
et ce sont les désirs de votre père
que vous voulez accomplir.
Il était homicide dès le commencement
et n’était pas établi dans la vérité,
parce qu’il n’y a pas de vérité en lui:
quand il profère le mensonge,
il parle de son propre fonds,
parce qu’il est menteur et père du mensonge.
45 Mais parce que je dis la vérité,
vous ne me croyez pas.
46 Qui d’entre vous me convaincra de péché?
Si je dis la vérité,
pourquoi ne me croyez-vous pas?
47 Qui est de Dieu
entend les paroles de Dieu;
si vous n’entendez pas,
c’est que vous n’êtes pas de Dieu.”

48 Les Juifs lui répondirent: “N’avons-nous pas raison de dire que tu es un Samaritain et que tu as un démon?” 49 Jésus répondit:

“Je n’ai pas un démon
mais j’honore mon Père,
et vous cherchez à me déshonorer.
50 Je ne cherche pas ma gloire;
il est quelqu’un qui la cherche et qui juge.
51 En vérité, en vérité, je vous le dis,
si quelqu’un garde ma parole,
il ne verra jamais la mort.”

52 Les Juifs lui dirent: “Maintenant nous savons que tu as un démon. Abraham est mort, les prophètes aussi, et tu dis:
Si quelqu’un garde ma parole,
il ne goûtera jamais de la mort.
53 Es-tu donc plus grand qu’Abraham, notre père, qui est mort? Les prophètes aussi sont morts. Qui prétends-tu être?” 54 Jésus répondit:

“Si je me glorifie moi-même,
ma gloire n’est rien;
c’est mon Père qui me glorifie,
lui dont vous dites: Il est notre Dieu,
55 et vous ne le connaissez pas;
mais moi, je le connais;
et si je disais: Je ne le connais pas,
je serais semblable à vous, un menteur.
Mais je le connais et je garde sa parole.
56 Abraham, votre père, exulta
à la pensée qu’il verrait mon Jour.
Il l’a vu et fut dans la joie.”

57 Les Juifs lui dirent alors: “Tu n’as pas 50 ans, et tu as vu Abraham!” 58 Jésus leur dit:

“En vérité, en vérité, je vous le dis,
avant qu’Abraham existât,
Je Suis.”

59 Ils ramassèrent alors des pierres pour les lui jeter; mais Jésus se déroba et sortit du Temple.

Guérison d’un aveugle-né

9  1 En passant, il vit un homme aveugle de naissance. 2 Ses disciples lui demandèrent: “Rabbi, qui a péché, lui ou ses parents, pour qu’il soit né aveugle?” 3 Jésus répondit: “Ni lui ni ses  parents n’ont péché, mais  c’est afin que soient manifestées en lui les oeuvres de Dieu.

4 Tant qu’il fait jour,
il nous faut travailler aux oeuvres
de celui qui m’a envoyé;
la nuit vient,
où nul ne peut travailler.
5 Tant que je suis dans le monde,
je suis la lumière du monde.”

6 Ayant dit cela, il cracha à terre, fit de la boue avec sa salive, enduisit avec cette boue les yeux de l’aveugle 7 et lui dit: “Va te laver à la piscine de Siloé” — ce qui veut dire: Envoyé. L’aveugle s’en alla donc, il se lava et revint en voyant clair.
8 Les voisins et ceux qui étaient habitués à le voir auparavant, car c’était un mendiant, dirent alors: “N’est-ce pas celui qui se tenait assis à mendier?” 9 Les uns disaient: “C’est lui.” D’autres disaient: “Non, mais il lui ressemble.” Lui disait: “C’est moi.” 10 Ils lui dirent alors: “Comment donc tes yeux se sont-ils ouverts?” 11 Il répondit: “L’homme qu’on appelle Jésus a fait de la boue, il m’en a enduit les yeux et m’a dit: Va-t’en à Siloé et lave-toi. Alors je suis parti, je me suis lavé et j’ai recouvré la vue.” 12 Ils lui dirent: “Où est-il?” Il dit: “Je ne sais pas.”
13 On le conduit aux Pharisiens, l’ancien aveugle. 14 Or c’était sabbat, le jour où Jésus avait fait de la boue, et lui avait ouvert les yeux. 15 A leur tour les Pharisiens lui demandèrent comment il avait recouvré la vue. Il leur dit: “Il m’a appliqué de la boue sur les yeux, je me suis lavé et je vois.” 16 Certains des Pharisiens disaient: “Il ne vient pas de Dieu, cet homme-là, puisqu’il n’observe pas le sabbat”; d’autres disaient: “Comment un homme pécheur peut-il faire de tels signes?” Et il y eut scission parmi eux. 17 Alors ils dirent encore à l’aveugle: “Toi, que dis-tu de lui, de ce qu’il t’a ouvert les yeux?” Il dit: “C’est un prophète.”
18 Les Juifs ne crurent pas qu’il eût été aveugle tant qu’ils n’eurent pas appelé les parents de celui qui avait recouvré la vue. 19 Ils leur demandèrent: “Celui-ci est-il votre fils dont vous dites qu’il est né aveugle? Comment donc y voit-il à présent?” 20 Ses parents répondirent: “Nous savons que c’est notre fils et qu’il est né aveugle. 21 Mais comment il y voit maintenant, nous ne le savons pas; ou bien qui lui a ouvert les yeux, nous, nous ne le savons pas. Interrogez-le, il a l’âge; lui-même s’expliquera sur son propre compte.” 22 Ses parents dirent cela parce qu’ils avaient peur des Juifs; car déjà les Juifs étaient convenus que, si quelqu’un reconnaissait Jésus pour le Christ, il serait exclu de la synagogue. 23 C’est pour cela que ses parents dirent: “Il a l’âge; interrogez-le.”
24 Les Juifs appelèrent donc une seconde fois l’homme qui avait été aveugle et lui  dirent: “Rends gloire à Dieu! Nous savons, nous, que cet homme est un pécheur.” 25 Lui, répondit: “Si c’est un pécheur, je ne sais pas; je ne sais qu’une chose: j’étais aveugle et à présent j’y vois.” 26 Ils lui dirent alors: “Que t’a-t-il fait? Comment t’a-t-il ouvert les yeux?” 27 Il leur répondit: “Je vous l’ai déjà dit et vous n’avez pas écouté. Pourquoi voulez-vous l’entendre à nouveau? Est-ce que, vous aussi,  vous  voudriez  devenir  ses  disciples?”  28 Ils l’injurièrent et lui dirent: “C’est toi qui es son disciple; mais nous, c’est de Moïse que nous sommes disciples. 29 Nous savons, nous, que Dieu a parlé à Moïse; mais celui-là, nous ne savons pas d’où il est.” 30 L’homme  leur répondit: “C’est bien là l’étonnant: que vous ne sachiez pas d’où il est, et qu’il m’ait ouvert les yeux. 31 Nous savons que Dieu n’écoute pas les pécheurs, mais si quelqu’un est religieux et fait sa volonté, celui-là il l’écoute. 32 Jamais on n’a ouï dire que quelqu’un ait ouvert les yeux d’un aveugle-né. 33 Si cet homme ne venait pas de Dieu, il ne pourrait rien faire.” 34 Ils lui répondirent: “De naissance tu n’es que péché et tu nous fais la leçon!” Et ils le jetèrent dehors.
35 Jésus apprit qu’ils l’avaient jeté dehors. Le rencontrant, il lui dit: “Crois-tu au Fils de l’homme?” 36 Il répondit: “Et qui est-il, Seigneur, que je croie en lui?” 37 Jésus lui dit: “Tu le vois; celui qui te parle, c’est lui.” 38 Alors il déclara: “Je crois, Seigneur”, et il se prosterna devant lui.
39 Jésus dit alors:

“C’est pour un discernement
que je suis venu en ce monde:
pour que ceux qui ne voient pas voient
et que ceux qui voient deviennent aveugles.”

40 Des Pharisiens, qui se trouvaient avec lui, entendirent ces paroles et lui dirent: “Est-ce que nous aussi, nous sommes aveugles?” 41 Jésus leur dit:

“Si vous étiez aveugles,
vous n’auriez pas de péché;
mais vous dites: Nous voyons!
Votre péché demeure.”

Le bon Pasteur

10  1 “En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui n’entre pas par la porte dans l’enclos des brebis, mais en fait l’escalade par une autre voie, celui-là est un voleur et un brigand; 2 celui qui entre par la porte est le pasteur des brebis. 3 Le portier lui ouvre et les brebis écoutent sa voix, et ses brebis à lui, il les appelle une à une et il les mène dehors. 4 Quand il a fait sortir toutes celles qui sont à lui, il marche devant elles et les brebis le suivent, parce qu’elles connaissent sa voix. 5 Elles ne suivront pas un étranger; elles le fuiront au contraire, parce qu’elles ne  connaissent pas la voix des étrangers.” 6 Jésus leur tint ce discours mystérieux mais eux ne comprirent pas ce dont il leur parlait.
7 Alors Jésus dit à nouveau:

“En vérité, en vérité, je vous le dis,
je suis la porte des brebis.
8 Tous ceux qui sont venus avant moi
sont des voleurs et des brigands;
mais les brebis ne les ont pas écoutés.
9 Je suis la porte.
Si quelqu’un entre par moi, il sera sauvé;
il entrera et sortira,
et trouvera un pâturage.
10 Le voleur ne vient
que pour voler, égorger et faire périr.
Moi, je suis venu
pour qu’on ait la vie
et qu’on l’ait surabondante.
11 Je suis le bon pasteur;
le bon pasteur donne sa vie pour ses brebis.
12 Le mercenaire, qui n’est pas le pasteur
et à qui n’appartiennent pas les brebis,
voit-il venir le loup,
il laisse les brebis et s’enfuit,
et le loup s’en empare et les disperse.
13 C’est qu’il est mercenaire
et ne se soucie pas des brebis.
14 Je suis le bon pasteur;
je connais mes brebis
et mes brebis me connaissent,
15 comme le Père me connaît
et que je connais le Père,
et je donne ma vie pour mes brebis.
16 J’ai encore d’autres brebis
qui ne sont pas de cet enclos;
celles-là aussi, il faut que je les mène;
elles écouteront ma voix;
et il y aura un seul troupeau,
un seul pasteur;
17 c’est pour cela que le Père m’aime,
parce que je donne ma vie,
pour la reprendre.
18 Personne ne me l’enlève;
mais je la donne de moi-même.
J’ai pouvoir de la donner
et j’ai pouvoir de la reprendre;
tel est le commandement que j’ai reçu de mon Père.”

19 Il y eut de nouveau scission parmi les Juifs à cause de ces paroles. 20 Beaucoup d’entre eux disaient: “Il a un démon; il délire. Pourquoi l’écoutez-vous?” 21 D’autres disaient: “Ces paroles ne sont pas d’un démoniaque. Est-ce qu’un démon peut ouvrir les yeux d’un aveugle?”

5. La fête de la Dédicace
(La décision de tuer Jésus)

Jésus se déclare Fils de Dieu

22 Il y eut alors la fête de la Dédicace à Jérusalem. C’était l’hiver. 23 Jésus allait et venait dans le Temple sous le portique de Salomon. 24 Les Juifs firent cercle autour de lui et lui dirent: “Jusqu’à quand vas-tu nous tenir en haleine? Si tu es le Christ, dis-le-nous ouvertement.” 25 Jésus leur répondit:

“Je vous l’ai dit, et vous ne croyez pas.
Les oeuvres que je fais au nom de mon Père
témoignent de moi;
26 mais vous ne croyez pas,
parce que vous n’êtes pas de mes brebis.
27 Mes brebis écoutent ma voix,
je les connais et elles me suivent;
28 je leur donne la vie éternelle;
elles ne périront jamais
et nul ne les arrachera de ma main.
29 Mon Père, quant à ce qu’il m’a donné, est plus grand que tous.
Nul ne peut rien arracher de la main du Père.
30 Moi et le Père nous sommes un.”

31 Les Juifs apportèrent de nouveau des pierres pour le lapider. 32 Jésus leur dit alors: “Je vous ai montré quantité de bonnes oeuvres, venant du Père; pour laquelle de ces oeuvres me lapidez-vous?” 33 Les Juifs lui répondirent: “Ce n’est pas pour une bonne oeuvre que nous te lapidons, mais pour un blasphème et parce que toi, n’étant qu’un homme, tu te fais Dieu.” 34 Jésus leur répondit:

“N’est-il pas écrit dans votre Loi:
J’ai dit: Vous êtes des dieux?
35 Alors qu’elle a appelé dieux
ceux à qui la parole de Dieu fut adressée
— et l’Ecriture ne peut être récusée —
36 à celui que le Père a consacré et envoyé dans le monde
vous dites: Tu blasphèmes,
parce que j’ai dit: Je suis Fils de Dieu!
37 Si je ne fais pas les oeuvres de mon Père,
ne me croyez pas;
38 mais si je les fais,
quand bien même vous ne me croiriez pas,
croyez en ces oeuvres,
afin de reconnaître une bonne fois
que le Père est en moi et moi dans le Père.”

39 Ils cherchaient donc de nouveau à le saisir, mais il leur échappa des mains.

Jésus se retire au delà du Jourdain

40 De nouveau il s’en alla au-delà du Jourdain, au lieu où Jean avait d’abord baptisé, et il y demeura. 41 Beaucoup vinrent à lui et disaient: “Jean n’a fait aucun signe; mais tout ce que Jean a dit de celui-ci était vrai.” 42 Et là, beaucoup crurent en lui.

Résurrection de Lazare

11  1 Il y avait un malade, Lazare, de Béthanie, le village de Marie et de sa soeur Marthe. 2 Marie était celle qui oignit le Seigneur de parfum et lui essuya les pieds avec ses cheveux; c’était son frère Lazare qui était malade. 3 Les deux soeurs envoyèrent donc dire à Jésus: “Seigneur, celui que tu aimes est malade.” 4 A cette nouvelle, Jésus dit: “Cette maladie ne mène pas à la mort, elle est pour la gloire de Dieu: afin que le Fils de Dieu soit glorifié par elle.”
5 Or Jésus aimait Marthe et sa soeur et Lazare.
6 Quand il apprit que celui-ci était malade, il demeura deux jours encore dans le lieu où il se trouvait; 7 alors seulement, il dit aux disciples: “Allons de nouveau en Judée.” 8 Ses disciples  lui dirent:  “Rabbi, tout  récemment les  Juifs cherchaient à te lapider, et tu retournes là-bas!” 9 Jésus répondit:

“N’y a-t-il pas douze heures de jour?
Si quelqu’un marche le jour, il ne bute pas,
parce qu’il voit la lumière de ce monde;
10 mais s’il marche la nuit, il bute,
parce que la lumière n’est pas en lui.”

11 Il dit cela, et ensuite: “Notre ami Lazare repose, leur dit-il; mais je vais aller le réveiller.” 12 Les disciples lui dirent: “Seigneur, s’il repose, il sera sauvé.” 13 Jésus avait parlé de sa mort, mais eux pensèrent qu’il parlait du repos du sommeil. 14 Alors Jésus leur dit ouvertement: “Lazare est mort, 15 et je me réjouis pour vous de n’avoir pas été là-bas, afin que vous croyiez. Mais allons auprès de lui!” 16 Alors Thomas, appelé Didyme, dit aux autres disciples: “Allons, nous aussi, pour mourir avec lui!”
17 A son arrivée, Jésus trouva Lazare dans le tombeau depuis quatre jours déjà. 18 Béthanie était près de Jérusalem, distant d’environ quinze stades, 19 et beaucoup d’entre les Juifs étaient venus auprès de Marthe et de Marie pour les consoler au sujet de leur frère. 20 Quand Marthe apprit que Jésus arrivait, elle alla à sa rencontre, tandis que Marie restait assise à la maison. 21 Marthe dit à Jésus: “Seigneur, si tu avais été ici, mon frère ne serait pas mort. 22 Mais maintenant encore, je sais que tout ce que tu demanderas à Dieu, Dieu te l’accordera.” 23 Jésus lui dit: “Ton frère ressuscitera” — 24 “Je sais, dit Marthe, qu’il ressuscitera à la résurrection, au dernier jour.” 25 Jésus lui dit:

“Je suis la résurrection.
Qui croit en moi, même s’il meurt, vivra;
26 et quiconque vit et croit en moi
ne mourra jamais.
Le crois-tu?”

27 Elle lui dit: “Oui, Seigneur, je crois que tu es le Christ, le Fils de Dieu, qui vient dans le monde.”
28 Ayant dit cela, elle s’en alla appeler sa soeur Marie, lui disant en secret: “Le Maître est là et il t’appelle.” 29 Celle-ci, à cette nouvelle, se leva bien vite et alla vers lui. 30 Jésus n’était pas encore arrivé au village, mais il se trouvait toujours à l’endroit où Marthe était venue à sa rencontre. 31 Quand les Juifs qui étaient avec Marie dans la maison et la consolaient la virent se lever bien vite et sortir, ils la suivirent, pensant qu’elle allait au tombeau pour y pleurer.
32 Arrivée là où était Jésus, Marie, en le voyant, tomba à ses pieds et lui dit: “Seigneur, si tu avais été ici, mon frère ne serait pas mort!” 33 Lorsqu’il la vit pleurer, et pleurer aussi les Juifs qui l’avaient accompagnée, Jésus frémit en son esprit et se troubla. 34 Il dit: “Où l’avez-vous mis?” Ils lui dirent: “Seigneur, viens et vois.” 35 Jésus pleura. 36 Les Juifs dirent alors: “Voyez comme il l’aimait!” 37 Mais quelques-uns d’entre eux dirent: “Ne pouvait-il pas, lui qui a ouvert les yeux de l’aveugle, faire aussi que celui-ci ne mourût pas?” 38 Alors Jésus, frémissant à nouveau en lui-même, se rend au tombeau. C’était une grotte, avec une pierre placée par-dessus. 39 Jésus dit: “Enlevez la pierre!” Marthe, la soeur du mort, lui dit: “Seigneur, il sent déjà: c’est le quatrième jour.” 40 Jésus lui dit: “Ne t’ai-je pas dit que si tu crois, tu verras la gloire de Dieu?” 41 On enleva donc la pierre. Jésus leva les yeux en haut et dit:

“Père, je te rends grâces de m’avoir écouté.
42 Je savais que tu m’écoutes toujours;
mais c’est à cause de la foule qui m’entoure
que j’ai parlé,
afin qu’ils croient que tu m’as envoyé.”

43 Cela dit, il s’écria d’une voix forte: “Lazare, viens dehors!” 44 Le mort sortit, les pieds et les mains liés de bandelettes, et son visage était enveloppé d’un suaire. Jésus leur dit: “Déliez-le et laissez-le aller.”

Les chefs juifs décident la mort de Jésus

45 Beaucoup d’entre les Juifs qui étaient venus auprès de Marie et avaient vu ce qu’il avait fait, crurent en lui. 46 Mais certains s’en furent trouver les Pharisiens et leur dirent ce qu’avait fait Jésus. 47 Les grands prêtres et les Pharisiens réunirent alors un conseil: “Que faisons-nous? Disaient-ils, cet homme fait beaucoup de signes. 48 Si nous le laissons ainsi, tous croiront  en lui, et  les Romains viendront  et ils supprimeront notre Lieu saint et notre nation.” 49 Mais l’un d’entre eux, Caïphe, étant grand prêtre cette année-là, leur dit: “Vous n’y entendez rien. 50 Vous ne songez même pas qu’il est de votre intérêt qu’un seul homme meure pour le peuple et que la nation ne périsse pas tout entière.” 51 Or cela, il ne le dit pas de lui-même; mais, étant grand prêtre cette année-là, il prophétisa que Jésus allait mourir pour la nation — 52 et non pas pour la nation seulement, mais encore afin de rassembler dans l’unité les enfants de Dieu dispersés. 53 Dès ce jour-là donc, ils résolurent de le tuer. 54 Aussi Jésus cessa de circuler en public parmi les Juifs; il se retira dans la région voisine du désert, dans une ville appelée Ephraïm, et il y séjournait avec ses disciples.

6. Fin du ministère public
et préliminaires de la dernière Pâque

L’approche de la Pâque

55 Or la Pâque des Juifs était proche et beaucoup de gens montèrent de la campagne à Jérusalem, avant la Pâque, pour se purifier. 56 Ils cherchaient Jésus et se disaient les uns aux autres, en se tenant dans le Temple: “Qu’en pensez-vous? Qu’il ne viendra pas à la fête?” 57 Les grands prêtres et les Pharisiens avaient donné des ordres: si quelqu’un savait où il était, il devait l’indiquer, afin qu’on le saisît.

L’onction de Béthanie

12  1 Six jours avant la Pâque, Jésus vint à Béthanie, où était Lazare, que Jésus avait ressuscité d’entre les morts. 2 On lui fit là un repas. Marthe servait. Lazare était l’un des convives. 3 Alors Marie, prenant une livre d’un parfum de nard pur, de grand prix, oignit les pieds de Jésus et les essuya avec ses cheveux; et la maison s’emplit de la senteur du parfum. 4 Mais Judas l’Iscariote, l’un de ses disciples, celui qui allait le livrer, dit: 5 “Pourquoi ce parfum n’a-t-il pas été vendu 300 deniers qu’on aurait donnés à des pauvres?” 6 Mais il dit cela non par souci des pauvres, mais parce qu’il était voleur et que, tenant la bourse, il dérobait ce qu’on y mettait. 7 Jésus dit alors: “Laisse-la: c’est pour le jour de ma sépulture qu’elle devait garder ce parfum. 8 Les pauvres, en effet, vous les aurez toujours avec vous; mais moi, vous ne m’aurez pas toujours.”
9 La grande foule des Juifs apprit qu’il était là et ils vinrent, pas seulement pour Jésus, mais aussi pour voir Lazare, qu’il avait ressuscité d’entre les morts. 10 Les grands prêtres décidèrent de tuer aussi Lazare, 11 parce que beaucoup de Juifs, à cause de lui, s’en allaient et croyaient en Jésus.

Entrée triomphale de Jésus à Jérusalem

12 Le lendemain, la foule nombreuse venue pour la fête apprit que Jésus venait à Jérusalem; 13 ils prirent les rameaux des palmiers et sortirent à sa rencontre et ils criaient:

“Hosanna!
Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur
et le roi d’Israël!”

14 Jésus, trouvant un petit âne, s’assit dessus selon qu’il est écrit:

15 Sois sans crainte, fille de Sion:
voici que ton roi vient,
monté sur un petit d’ânesse.

16 Cela, ses disciples ne le comprirent pas tout d’abord; mais quand Jésus eut été glorifié, alors ils se souvinrent que cela était écrit de lui et que c’était ce qu’on lui avait fait. 17 La foule qui était avec lui, quand il avait appelé Lazare hors du tombeau et  l’avait ressuscité d’entre  les morts, rendait témoignage. 18 C’est aussi pourquoi  la foule vint à sa rencontre: parce qu’ils avaient entendu dire qu’il avait fait ce signe. 19 Alors les Pharisiens se dirent entre eux: “Vous voyez que vous ne gagnez rien; voilà le monde parti après lui!”

Jésus annonce sa glorification par sa mort

20 Il y avait là quelques Grecs, de ceux qui montaient pour adorer pendant la fête. 21 Ils s’avancèrent vers Philippe, qui était de Bethsaïde en Galilée, et ils lui firent cette demande: “Seigneur, nous voulons voir Jésus.” 22 Philippe vient le dire à André; André et Philippe viennent le dire à Jésus. 23 Jésus leur répond:

“Voici venue l’heure
où doit être glorifié le Fils de l’homme.
24 En vérité, en vérité, je vous le dis,
si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas,
il demeure seul;
mais s’il meurt,
il porte beaucoup de fruit.
25 Qui aime sa vie la perd;
et qui hait sa vie en ce monde
la conservera en vie éternelle.
26 Si quelqu’un me sert, qu’il me suive,
et où je suis, là aussi sera mon serviteur.
Si quelqu’un me sert, mon Père l’honorera.
27 Maintenant mon âme est troublée.
Et que dire?
Père, sauve-moi de cette heure!
Mais c’est pour cela que je suis venu à cette heure.
28 Père, glorifie ton nom!”

Du ciel vint alors une voix:

“Je l’ai glorifié et de nouveau je le glorifierai.”

29 La foule qui se tenait là et qui avait entendu, disait qu’il y avait eu un coup de tonnerre; d’autres disaient: “Un ange lui a parlé.” 30 Jésus reprit: “Ce n’est pas pour moi qu’il y a eu cette voix, mais pour vous.

31 C’est maintenant le jugement de ce monde;
maintenant le Prince de ce monde va être jeté dehors;
32   et moi, une fois élevé de terre,
j’attirerai tous les hommes à moi.”

33 Il signifiait par là de quelle mort il allait mourir. 34 La foule alors lui répondit: “Nous avons appris de la Loi que le Christ demeure à jamais. Comment peux-tu dire: Il faut que soit élevé le Fils de l’homme? Qui est ce Fils de l’homme?” 35 Jésus leur dit:

“Pour peu de temps encore la lumière est parmi vous.
Marchez tant que vous avez la lumière,
de peur que les ténèbres ne vous saisissent:
celui qui marche dans les ténèbres ne sait pas où il va.
36 Tant que vous avez la lumière,
croyez en la lumière,
afin de devenir des fils de lumière.”

Ainsi parla Jésus, et s’en allant il se déroba à leur vue.

Conclusion: l’incrédulité des Juifs

37 Bien qu’il eût fait tant de signes devant eux, ils ne croyaient pas en lui, 38 afin que s’accomplît la parole dite par Isaïe le prophète:

Seigneur, qui a cru à notre parole?
Et le bras du Seigneur, à qui a-t-il été révélé?

39 Aussi bien ne pouvaient-ils croire, car Isaïe a dit encore:

40 Il a aveuglé leurs yeux
et il a endurci leur coeur,
pour que leurs yeux ne voient pas,
que leur coeur ne comprenne pas,
qu’ils ne se convertissent pas
et que je ne les guérisse pas.

41 Isaïe a dit cela, parce qu’il eut la vision de sa gloire et qu’il parla de lui.
42 Toutefois, il est vrai, même parmi les notables, un bon nombre crurent en lui, mais à cause des Pharisiens ils ne se déclaraient pas, de peur d’être exclus de la synagogue, 43 car ils aimèrent la gloire des hommes plus que la gloire de Dieu.
44 Jésus a dit, il l’a clamé:

“Qui croit en moi,
ce n’est pas en moi qu’il croit,
mais en celui qui m’a envoyé,
45 et qui me voit
voit celui qui m’a envoyé.
46 Moi, lumière, je suis venu dans le monde,
pour que quiconque croit en moi
ne demeure pas dans les ténèbres.
47 Si quelqu’un entend mes paroles et ne les garde pas,
je ne le juge pas,
car je ne suis pas venu pour juger le monde,
mais pour sauver le monde.
48 Qui me rejette et n’accueille pas mes paroles
a son juge:
la parole que j’ai fait entendre,
c’est elle qui le jugera au dernier jour;
49 car ce n’est pas de moi-même que j’ai parlé,
mais le Père qui m’a envoyé m’a lui-même commandé
ce que j’avais à dire et à faire connaître;
50 et je sais que son commandement est vie éternelle.
Ainsi donc ce que je dis,
tel que le Père me l’a dit
je le dis.”

L’HEURE DE JESUS.

LA PAQUE DE L’AGNEAU DE DIEU.

1. Le dernier repas de Jésus avec ses disciples

Le lavement des pieds

13  1 Avant la fête de la Pâque, Jésus, sachant que son heure était venue de passer de ce monde vers le Père, ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, les aima jusqu’à la fin.
2 Au cours d’un repas, alors que déjà le diable avait mis au coeur de Judas Iscariote, fils de Simon, le dessein de le livrer, 3 sachant que le Père lui avait tout remis entre les mains et qu’il était venu de Dieu et qu’il s’en allait vers Dieu, 4 il se lève de table, dépose ses vêtements, et prenant un linge, il s’en ceignit. 5 Puis il met de l’eau dans un bassin et il commença à laver les pieds des disciples et à les essuyer avec le linge dont il était ceint.
6 Il vient donc à Simon-Pierre, qui lui dit: “Seigneur, toi, me laver les pieds?” 7 Jésus lui répondit: “Ce que je fais, tu ne le sais pas à présent; par la suite tu comprendras.” 8 Pierre lui dit: “Non, tu ne me laveras pas les pieds, jamais!” Jésus lui répondit: “Si je ne te lave pas, tu n’as pas de part avec moi.” 9 Simon-Pierre lui dit: “Seigneur, pas seulement les pieds, mais aussi les mains et la tête!” 10 Jésus lui dit: “Qui s’est baigné n’a pas besoin de se laver; il est pur tout entier. Vous aussi, vous êtes purs; mais pas tous.” 11 Il connaissait en effet celui qui le livrait; voilà pourquoi il dit: “Vous n’êtes pas tous purs.”
12 Quand il leur eut lavé les pieds, qu’il eut repris ses vêtements et se fut remis à table, il leur dit: “Comprenez-vous ce que je vous ai fait? 13 Vous m’appelez Maître et Seigneur, et vous dites bien, car je le suis. 14 Si donc je vous ai lavé les pieds, moi le Seigneur et le Maître, vous aussi vous devez vous laver les pieds les uns aux autres. 15 Car c’est un exemple que je vous ai donné, pour que vous fassiez, vous aussi, comme moi j’ai fait pour vous.

16 En vérité, en vérité, je vous le dis,
le serviteur n’est pas plus grand que son maître,
ni l’envoyé plus grand que celui qui l’a envoyé.

17 Sachant cela, heureux êtes-vous, si vous le faites. 18 Ce n’est pas de vous tous que je parle; je connais ceux que j’ai choisis; mais il faut que l’Ecriture s’accomplisse:

Celui qui mange mon pain
a levé contre moi son talon.

19 Je vous le dis, dès à présent,
avant que la chose n’arrive,
pour qu’une fois celle-ci arrivée,
vous croyiez que Je Suis.
20 En vérité, en vérité, je vous le dis,
qui accueille celui que j’aurai envoyé m’accueille;
et qui m’accueille, accueille celui qui m’a envoyé.”

L’annonce de la trahison de Judas

21 Ayant dit cela, Jésus fut troublé en son esprit et il attesta:

“En vérité, en vérité, je vous le dis,
l’un de vous me livrera.”

22 Les disciples se regardaient les uns les autres, ne sachant de qui il parlait. 23 Un de ses disciples, celui que Jésus aimait, se trouvait à table tout contre Jésus. 24 Simon-Pierre lui fait signe et lui dit: “Demande quel est celui dont il parle.” 25 Celui-ci, se penchant alors vers la poitrine de Jésus, lui dit: “Seigneur, qui est-ce?” 26 Jésus répond: “C’est celui à qui je donnerai la bouchée que je vais tremper.” Trempant alors la bouchée, il la prend et la donne à Judas, fils de Simon Iscariote. 27 Après la bouchée, alors Satan entra en lui. Jésus lui dit donc: “Ce que tu fais, fais-le vite.” 28 Mais cela, aucun parmi les convives ne comprit pourquoi il le lui disait. 29 Comme Judas tenait la bourse, certains pensaient que Jésus voulait lui dire: “Achète ce  dont nous avons besoin pour la fête”, ou qu’il donnât quelque chose aux pauvres. 30 Aussitôt la bouchée prise, il sortit; il faisait nuit.

Les adieux

31 Quand il fut sorti, Jésus dit:

“Maintenant le Fils de l’homme a été glorifié
et Dieu a été glorifié en lui.
32 Si Dieu a été glorifié en lui,
Dieu aussi le glorifiera en lui-même
et c’est aussitôt qu’il le glorifiera.

33 Petits enfants,
c’est pour peu de temps que je suis encore avec vous.
Vous me chercherez,
et comme je l’ai dit aux Juifs:
où je vais,
vous ne pouvez venir,
à vous aussi je le dis à présent.
34 Je vous donne un commandement nouveau:
vous aimer les uns les autres;
comme je vous ai aimés,
aimez-vous les uns les autres.
35 A ceci tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples:
si vous avez de l’amour les uns pour les autres.”

36 Simon-Pierre lui dit: “Seigneur, où vas-tu?” Jésus lui répondit: “Où je vais, tu ne peux pas me suivre maintenant; mais tu me suivras plus tard.” 37 Pierre lui dit: “Pourquoi ne puis-je pas te suivre à présent? Je donnerai ma vie pour toi.” 38 Jésus répond: “Tu donneras ta vie pour moi? En vérité, en vérité, je te le dis, le coq ne chantera pas que tu ne m’aies renié trois fois.

14  1 “Que votre coeur ne se trouble pas!
vous croyez en Dieu, croyez aussi en moi.
2 Dans la maison de mon Père, il y a de nombreuses demeures;
sinon, je vous l’aurais dit;
je vais vous préparer une place.
3 Et quand je serai allé et que je vous aurai préparé une place,
à nouveau je viendrai et je vous prendrai près de moi,
afin que, là où je suis,
vous aussi, vous soyez.
4 Et du lieu où je vais, vous savez le chemin.”

5 Thomas lui dit: “Seigneur, nous ne savons pas où tu vas. Comment saurions-nous le chemin?” 6 Jésus lui dit:

“Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie.
Nul ne vient au Père que par moi.
7 Si vous me connaissez, vous connaîtrez aussi mon Père;
dès à présent vous le connaissez et vous l’avez vu.”

8 Philippe lui dit: “Seigneur, montre-nous le Père et cela nous suffit.”
9 Jésus lui dit: “Voilà si longtemps que je suis avec vous, et
tu ne me connais pas, Philippe?
Qui m’a vu a vu le Père.
Comment peux-tu dire: Montre-nous le Père !” ?
10 Ne crois-tu pas
que je suis dans le Père et que le Père est en moi?
Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même:
mais le Père demeurant en moi fait ses oeuvres.
11 Croyez-m’en!
je suis dans le Père et le Père est en moi.
Croyez du moins à cause des oeuvres mêmes.
12 En vérité, en vérité, je vous le dis,
celui qui croit en moi
fera, lui aussi, les oeuvres que je fais;
et il en fera même de plus grandes,
parce que je vais vers le Père.
13 Et tout ce que vous demanderez en mon nom,
je le ferai,
afin que le Père soit glorifié dans le Fils.
14 Si vous me demandez quelque chose en mon nom,
je le ferai.
15 Si vous m’aimez, vous garderez mes commandements;
16   et je prierai le Père
et il vous donnera un autre Paraclet,
pour qu’il soit avec vous à jamais,
17 l’Esprit de Vérité,
que le monde ne peut pas recevoir,
parce qu’il ne le voit pas ni ne le reconnaît.
Vous, vous le connaissez,
parce qu’il demeure auprès de vous.
18 Je ne vous laisserai pas orphelins.
Je viendrai vers vous.
19 Encore un peu de temps et le monde ne me verra plus.
Mais vous, vous verrez que je vis
et vous aussi, vous vivrez.
20 Ce jour-là,
vous reconnaîtrez que je suis en mon Père
et vous en moi et moi en vous.
21 Celui qui a mes commandements et qui les  garde,
c’est celui-là qui m’aime;
or celui qui m’aime sera aimé de mon Père;
et je l’aimerai et je me manifesterai à lui.”

22 Judas — pas l’Iscariote — lui dit: “Seigneur, et qu’est-il advenu, que tu doives te manifester à nous et non pas au monde?” 23 Jésus lui répondit:

“Si quelqu’un m’aime,
il gardera ma parole,
et mon Père l’aimera
et nous viendrons vers lui
et nous nous ferons une demeure chez lui.
24 Celui qui ne m’aime pas ne garde pas mes paroles;
et la parole que vous entendez n’est pas de moi,
mais du Père qui m’a envoyé.
25 Je vous ai dit cela
tandis que je demeurais près de vous.
26 Mais le Paraclet, l’Esprit Saint,
que le Père enverra en mon nom,
lui, vous enseignera tout
et vous rappellera tout ce que je vous ai dit.
27 Je vous laisse la paix;
c’est ma paix que je vous donne;
je ne vous la donne pas comme le monde la donne.
Que votre coeur ne se trouble ni ne s’effraie.
28 Vous avez entendu que je vous ai dit:
Je m’en vais et je reviendrai vers vous.
Si vous m’aimiez, vous vous réjouiriez
de ce que je vais vers le Père,
parce que le Père est plus grand que moi.
29 Je vous le dis maintenant avant que cela n’arrive,
pour qu’au moment où cela arrivera,
vous croyiez.
30 Je ne m’entretiendrai plus beaucoup avec vous,
car il vient, le Prince de ce monde;
sur moi il n’a aucun pouvoir,
31 mais il faut que le monde reconnaisse que j’aime le Père
et que je fais comme le Père m’a commandé.
Levez-vous! Partons d’ici!

La vigne véritable

15  1 “Je suis la vigne véritable
et mon Père est le vigneron.
2 Tout sarment en moi qui ne porte pas de fruit,
il l’enlève,
et tout sarment qui porte du fruit,
il l’émonde,
pour qu’il porte encore plus de fruit.
3 Déjà vous êtes purs
grâce à la parole que je vous ai fait entendre.
4 Demeurez en moi, comme moi en vous.
De même que le sarment ne peut de lui-même porter du fruit
s’il ne demeure pas sur la vigne,
ainsi vous non plus, si vous ne demeurez pas en moi.
5 Je suis la vigne;
vous, les sarments.
Celui qui demeure en moi, et moi en lui,
celui-là porte beaucoup de fruit;
car hors de moi vous ne pouvez rien faire.
6 Si quelqu’un ne demeure pas en moi,
il est jeté dehors comme le sarment
et il se dessèche;
on les ramasse et on les jette au feu
et ils brûlent.
7 Si vous demeurez en moi
et que mes paroles demeurent en vous,
demandez ce que vous voudrez,
et vous l’aurez.
8 C’est la gloire de mon Père
que vous portiez beaucoup de fruit
et deveniez mes disciples.
9 Comme le Père m’a aimé,
moi aussi je vous ai aimés.
Demeurez en mon amour.
10 Si vous gardez mes commandements,
vous demeurerez en mon amour,
comme moi j’ai gardé les commandements
de mon Père
et je demeure en son amour.
11 Je vous dis cela
pour que ma joie soit en vous
et que votre joie soit complète.
12 Voici quel est mon commandement:
vous aimer les uns les autres
comme je vous ai aimés.
13 Nul n’a plus grand amour que celui-ci:
donner sa vie pour ses amis.
14 Vous êtes mes amis,
si vous faites ce que je vous commande.
15 Je ne vous appelle plus serviteurs,
car le serviteur ne sait pas
ce que fait son maître;
mais je vous appelle amis,
parce que tout ce que j’ai entendu de mon Père,
je vous l’ai fait connaître.
16 Ce n’est pas vous qui m’avez choisi;
mais c’est moi qui vous ai choisis
et vous ai établis
pour que vous alliez et portiez du fruit
et que votre fruit demeure,
afin que tout ce que vous demanderez au Père en mon nom,
il vous le donne.
17 Ce que je vous commande,
c’est de vous aimer les uns les autres.

Les disciples et le monde

18 Si le monde vous hait,
sachez que moi, il m’a pris en haine avant vous.
19 Si vous étiez du monde,
le monde aimerait son bien;
mais parce que vous n’êtes pas du monde,
puisque mon choix vous a tiré du monde,
pour cette raison, le monde vous hait.
20 Rappelez-vous la parole que je vous ai dite:
Le serviteur n’est pas plus grand que son maître.
S’ils m’ont persécuté,
vous aussi ils vous persécuteront;
s’ils ont gardé ma parole,
la vôtre aussi ils la garderont.
21 Mais tout cela, ils le feront contre vous à cause de mon nom,
parce qu’ils ne connaissent pas celui qui m’a envoyé.
22 Si je n’étais pas venu
et ne leur avais pas parlé,
ils n’auraient pas de péché;
mais maintenant ils n’ont pas d’excuse à leur péché.
23 Qui me hait, hait aussi mon Père.
24 Si je n’avais pas fait parmi eux les oeuvres
que nul autre n’a faites,
ils n’auraient pas de péché;
mais maintenant ils ont vu et ils nous haïssent, et
moi et mon Père.
25 Mais c’est pour que s’accomplisse
la parole écrite dans leur Loi:

Ils m’ont haï sans raison.

26 Lorsque viendra le Paraclet,
que je vous enverrai d’auprès du Père,
l’Esprit de vérité, qui vient du Père,
il me rendra témoignage.
27 Mais vous aussi, vous témoignerez,
parce que vous êtes avec moi depuis le commencement.

16  1 Je vous ai dit cela
pour vous éviter le scandale.
2 On vous exclura des synagogues.
Bien plus, l’heure vient
où quiconque vous tuera pensera rendre un culte à Dieu.
3 Et cela, ils le feront
pour n’avoir reconnu ni le Père ni moi.
4 Mais je vous ai dit cela,
pour qu’une fois leur heure venue,
vous vous rappeliez que je vous l’ai dit.

La venue du Paraclet

“Je ne vous ai pas dit cela dès le commencement,
parce que j’étais avec vous.
5 Mais maintenant je m’en vais vers celui qui m’a envoyé
et aucun de vous ne me demande: Où vas-tu?
6 Mais parce que je vous ai dit cela,
la tristesse remplit vos coeurs.
7 Cependant je vous dis la vérité:
c’est votre intérêt que je parte;
car si je ne pars pas,
le Paraclet ne viendra pas vers vous;
mais si je pars,
je vous l’enverrai.
8 Et lui, une fois venu,
il établira la culpabilité du monde
en fait de péché,
en fait de justice
et en fait de jugement:
9  de péché,
parce qu’ils ne croient pas en moi;
10 de justice,
parce que je vais vers le Père
et que vous ne me verrez plus;
11 de jugement,
parce que le Prince de ce monde est jugé.
12 J’ai encore beaucoup à vous dire,
mais vous ne pouvez pas le porter à présent.
13 Mais quand il viendra, lui, l’Esprit de vérité,
il vous introduira dans la vérité tout entière;
car il ne parlera pas de lui-même,
mais ce qu’il entendra, il le dira
et il vous dévoilera les choses à venir.
14 Lui me glorifiera,
car c’est de mon bien qu’il recevra
et il vous le dévoilera.
15 Tout ce qu’a le Père est à moi.
Voilà pourquoi j’ai dit
que c’est de mon bien qu’il reçoit
et qu’il vous le dévoilera.

L’annonce de prompt retour

16 “Encore un peu, et vous ne me verrez plus, et puis un peu encore, et vous me verrez.”
17 Quelques-uns de ses  disciples se dirent entre eux: “Qu’est-ce qu’il nous dit là: Encore un peu, et vous ne me verrez plus, et puis un peu encore, et vous me verrez, et: Je vais vers le Père?” 18 Ils disaient: “Qu’est-ce que ce: un peu? Nous ne savons pas ce qu’il veut dire.” 19 Jésus comprit qu’ils voulaient le questionner et il leur dit: “Vous vous interrogez entre vous sur ce que j’ai dit:
Encore un peu, et vous ne me verrez plus,
et puis un peu encore, et vous me verrez.

20 En vérité, en vérité, je vous le dis,
vous pleurerez et vous vous lamenterez,
et le monde se réjouira;
vous serez tristes,
mais votre tristesse se changera en joie.
21 La femme, sur le point d’accoucher, s’attriste
parce que son heure est venue;
mais lorsqu’elle a donné le jour à l’enfant, elle ne
se souvient plus des douleurs,
dans la joie qu’un homme soit venu au monde.
22 Vous aussi, maintenant vous voilà tristes;
mais je vous verrai de nouveau et votre coeur sera
dans la joie,
et votre joie, nul ne vous l’enlèvera.

23 Ce jour-là,
vous ne me poserez aucune question.
En vérité, en vérité, je vous le dis,
ce que vous demanderez au Père,
il vous le donnera en mon nom.
24 Jusqu’à présent vous n’avez rien demandé en mon nom;
demandez et vous recevrez,
pour que votre joie soit complète.
25 Tout cela, je vous l’ai dit en figures.
L’heure vient
où je ne vous parlerai plus en figures,
mais je vous entretiendrai du Père en toute clarté.
26 Ce jour-là,
vous demanderez en mon nom
et je ne vous dis pas que j’interviendrai pour vous
auprès du Père,
27   car le Père lui-même vous aime,
parce que vous m’aimez
et que vous croyez que je suis sorti d’auprès de Dieu.
28 Je suis sorti d’auprès du Père et venu dans le monde.
De nouveau je quitte le monde et je vais vers le Père.”

29 Ses disciples lui disent: “Voilà que maintenant tu parles en clair et sans figures! 30 Nous savons maintenant que tu sais tout et n’as pas besoin qu’on te questionne. A cela nous croyons que tu es sorti de Dieu.” 31 Jésus leur répondit:

“Vous croyez à présent?
32 Voici venir l’heure — et elle est venue —
où vous serez dispersés chacun de votre côté
et me laisserez seul.
Mais je ne suis pas seul:
le Père est avec moi.
33 Je vous ai dit ces choses,
pour que vous ayez la paix en moi.
Dans le monde vous aurez à souffrir.
Mais gardez courage !
J’ai vaincu le monde.”

La prière de Jésus

17  1 Ainsi parla Jésus, et levant les yeux au ciel, il dit:

“Père, l’heure est venue:
glorifie ton Fils,
afin que ton Fils te glorifie
2 et que, selon le pouvoir
que tu lui as donné sur toute chair,
il donne la vie éternelle à tous ceux que tu lui as
donnés!
3 Or, la vie éternelle,
c’est qu’ils te connaissent,
toi, le seul véritable Dieu,
et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ.
4 Je t’ai glorifié sur la terre,
en menant à bonne fin l’oeuvre
que tu m’as donné de faire.
5 Et maintenant, Père, glorifie-moi auprès de toi
de la gloire que j’avais auprès de toi,
avant que fût le monde.
6 J’ai manifesté ton nom aux hommes,
que tu as tirés du monde pour me les donner.
Ils étaient à toi et tu me les as donnés
et ils ont gardé ta parole.
7 Maintenant ils ont reconnu
que tout ce que tu m’as donné vient de toi;
8  car les paroles que tu m’as données,
je les leur ai données,
et ils les ont accueillies
et ils ont vraiment reconnu que je suis sorti d’auprès de toi,
et ils ont cru que tu m’as envoyé.
9 C’est pour eux que je prie;
je ne prie pas pour le monde, mais pour ceux que tu
m’as donnés,
car ils sont à toi,
10 et tout ce qui est à moi est à toi,
et tout ce qui est à toi est à moi,
et je suis glorifié en eux.
11 Je ne suis plus dans le monde;
eux sont dans le monde,
et moi, je viens vers toi.
Père saint,
garde-les dans ton nom que tu m’as donné,
pour qu’ils soient un comme nous.
12 Quand j’étais avec eux,
je les gardais dans ton nom que tu m’as donné.
J’ai veillé et aucun d’eux ne s’est perdu,
sauf le fils de perdition,
afin que l’Ecriture fût accomplie.
13 Mais maintenant je viens vers toi
et je parle ainsi dans le monde,
afin qu’ils aient en eux-mêmes ma joie complète.
14 Je leur ai donné ta parole
et le monde les a haïs,
parce qu’ils ne sont pas du monde,
comme moi je ne suis pas du monde.
15 Je ne te prie pas de les enlever du monde,
mais de les garder du Mauvais.
16 Ils ne sont pas du monde,
comme moi je ne suis pas du monde.
17 Sanctifie-les dans la vérité:
ta parole est vérité.
18 Comme tu m’as envoyé dans le monde,
moi aussi, je les ai envoyés dans le monde.
19 Pour eux je me sanctifie moi-même,
afin qu’ils soient, eux aussi, sanctifiés dans la vérité.
20 Je ne prie pas pour eux seulement,
mais aussi pour ceux qui, grâce à leur parole,
croiront en moi,
21 afin que tous soient un.
Comme toi, Père, tu es en moi et moi en toi,
qu’eux aussi soient en nous,
afin que le monde croie que tu m’as envoyé.
22 Je leur ai donné la gloire que tu m’as donnée,
pour qu’ils soient un comme nous sommes un:
23   moi en eux et toi en moi,
afin qu’ils soient parfaits dans l’unité,
et que le monde reconnaisse que tu m’as envoyé
et que tu les as aimés comme tu m’as aimé.
24 Père,
ceux que tu m’as donnés,
je veux que là où je suis,
eux aussi soient avec moi,
afin qu’ils contemplent ma gloire,
que tu m’as donnée
parce que tu m’as aimé
avant la fondation du monde.
25 Père juste,
le monde ne t’a pas connu,
mais moi je t’ai connu
et ceux-ci ont reconnu
que tu m’as envoyé.
26 Je leur ai fait connaître ton nom
et je le leur ferai connaître,
pour que l’amour dont tu m’as aimé soit en eux
et moi en eux.”

2. La passion

L’arrestation de Jésus

18  1 Ayant dit cela, Jésus s’en alla avec ses disciples de l’autre côté du torrent du Cédron. Il y avait là un jardin dans lequel il entra, ainsi que ses disciples. 2 Or Judas, qui le livrait, connaissait aussi ce lieu, parce que bien des fois Jésus et ses disciples s’y étaient réunis.
3 Judas donc, menant la cohorte et des gardes détachés par les grands prêtres et les Pharisiens, vient là avec des lanternes, des torches et des armes. 4 Alors Jésus, sachant tout ce qui allait lui advenir, sortit et leur dit: “Qui cherchez-vous?” 5 Ils lui répondirent: “Jésus le Nazôréen.” Il leur dit: “C’est moi.” Or Judas, qui le livrait, se tenait là, lui aussi, avec eux. 6 Quand Jésus leur eut dit: “C’est moi”, ils reculèrent et tombèrent à  terre. 7 De nouveau  il leur demanda: “Qui cherchez-vous?” Ils dirent: “Jésus  le Nazôréen.” 8 Jésus répondit: “Je vous ai dit que c’est moi. Si donc c’est moi que vous cherchez,  laissez ceux-là s’en aller”:  9 afin que s’accomplît la parole qu’il avait dite:

“Ceux que tu m’as donnés, je n’en ai pas perdu un seul.”

10 Alors Simon-Pierre, qui portait un glaive, le tira, frappa le serviteur du grand prêtre et lui trancha l’oreille droite. Ce serviteur avait nom Malchus. 11 Jésus dit à Pierre: “Rentre le glaive dans le fourreau. La coupe que m’a donnée le Père, ne la boirai-je pas?”

Jésus devant Anne et Caïphe. Reniements de Pierre.

12 Alors la cohorte, le tribun et les gardes des Juifs saisirent Jésus et le lièrent. 13 Ils le menèrent d’abord chez Anne; c’était en effet le beau-père de Caïphe, qui était grand prêtre cette année-là. 14 Or Caïphe était celui qui avait donné ce conseil aux Juifs: “Il y a intérêt à ce qu’un seul homme meure pour le peuple.”
15 Or Simon-Pierre suivait Jésus, ainsi qu’un autre disciple. Ce disciple était connu du grand prêtre et entra avec Jésus dans la cour du grand prêtre, 16 tandis que Pierre se tenait près de la porte, dehors. L’autre disciple, celui qui était connu du grand prêtre, sortit donc et dit un mot à la portière et il fit entrer Pierre. 17 La servante, celle qui gardait la porte, dit alors à Pierre: “N’es-tu pas, toi aussi, des disciples de cet homme?” Lui, dit: “Je n’en suis pas.” 18 Les serviteurs et les gardes, qui avaient fait un feu de braise, parce que le temps était froid, se tenaient là et se chauffaient. Pierre aussi se tenait là avec eux et se chauffait. 19 Le grand prêtre interrogea Jésus sur ses disciples et sur sa doctrine. 20 Jésus lui répondit: “C’est au grand jour que j’ai parlé au monde, j’ai toujours enseigné à la synagogue et dans le Temple où tous les Juifs s’assemblent et je n’ai rien dit en secret. 21 Pourquoi m’interroges-tu? Demande à ceux qui ont entendu ce que je leur ai enseigné; eux, ils savent ce que j’ai dit.” 22 A ces mots, l’un des gardes, qui se tenait là, donna une gifle à Jésus en disant: “C’est ainsi que tu réponds  au grand prêtre?” 23 Jésus lui répondit:

“Si j’ai mal parlé, témoigne de ce qui est mal; mais
si j’ai bien parlé, pourquoi me frappes-tu?”

24 Anne l’envoya alors, toujours lié, au grand prêtre, Caïphe.
25 Or Simon-Pierre se tenait  là et se chauffait. Ils lui dirent: “N’es-tu pas, toi aussi, de ses disciples?” Lui le nia et dit: “Je n’en suis pas.” 26 Un des serviteurs du grand prêtre, un parent de celui à qui Pierre avait tranché l’oreille, dit: “Ne t’ai-je pas vu dans le jardin avec lui?” 27 De nouveau Pierre nia, et aussitôt un coq chanta.

Jésus devant Pilate

28 Alors ils mènent Jésus de chez Caïphe au prétoire. C’était le matin. Eux-mêmes n’entrèrent pas dans le prétoire, pour ne pas se souiller, mais pour pouvoir manger la Pâque. 29 Pilate sortit donc au-dehors,  vers eux, et il  dit: “Quelle accusation portez-vous contre cet homme?” 30 Ils lui répondirent: “Si ce n’était pas un malfaiteur, nous ne te l’aurions pas livré.” 31 Pilate leur dit: “Prenez-le, vous, et jugez-le selon votre Loi.” Les Juifs lui dirent: “Il ne nous est pas permis de mettre quelqu’un à mort”: 32 afin que s’accomplît la parole qu’avait dite Jésus, signifiant de quelle mort il devait mourir.
33 Alors Pilate entra de nouveau dans le prétoire; il appela Jésus et dit: “Tu es le roi des Juifs?” 34 Jésus répondit: “Dis-tu cela de toi-même ou d’autres te l’ont-ils dit de moi?” 35 Pilate répondit: “Est-ce que je suis Juif, moi? Ta nation et les grands prêtres t’ont livré à moi. Qu’as-tu fait?” 36 Jésus répondit:

“Mon royaume n’est pas de ce monde.
Si mon royaume était de ce monde,
mes gens auraient combattu
pour que je ne sois pas livré aux Juifs.
Mais mon royaume n’est pas d’ici.”

37 Pilate lui dit: “Donc tu es roi?” Jésus répondit: “Tu le dis: je suis roi.
Je ne suis né,
et je ne suis venu dans le monde,
que pour rendre témoignage à la vérité.
Quiconque est de la vérité écoute ma voix.”

38 Pilate lui dit: “Qu’est-ce que la vérité?” Et, sur ce mot, il sortit de nouveau et alla vers les Juifs. Et il leur dit: “Je ne trouve en lui aucun motif de condamnation. 39 Mais c’est pour vous une coutume que je vous relâche quelqu’un à la Pâque. Voulez-vous que je vous relâche le roi des Juifs?” 40 Alors ils vociférèrent de nouveau, disant: “Pas lui, mais Barabbas!” Or Barabbas était un brigand.

19  1 Pilate prit alors Jésus et le fit flageller. 2 Les soldats, tressant une couronne avec des épines, la lui posèrent sur la tête, et ils le revêtirent d’un manteau de pourpre; 3 et ils s’avançaient vers lui et disaient: “Salut, roi des Juifs!” Et ils lui donnaient des coups.
4 De nouveau, Pilate sortit dehors et leur dit: “Voyez, je vous l’amène dehors, pour que vous sachiez que je ne trouve en lui aucun motif de condamnation.” 5 Jésus sortit donc dehors, portant la couronne d’épines et le manteau de pourpre; et Pilate leur dit: “Voici l’homme!” 6 Lorsqu’ils le virent, les grands prêtres et  les gardes vociférèrent,  disant: “Crucifie-le! Crucifie-le!” Pilate leur dit: “Prenez-le, vous, et crucifiez-le; car moi, je ne trouve pas en lui de motif de condamnation.” 7 Les Juifs lui répliquèrent: “Nous avons une Loi et d’après cette Loi il doit mourir, parce qu’il s’est fait Fils de Dieu.”
8 Lorsque Pilate entendit cette parole, il fut encore plus effrayé. 9 Il entra de nouveau dans le prétoire et dit à Jésus: “D’où es-tu?” Mais Jésus ne lui donna pas de réponse. 10 Pilate lui dit donc: “Tu ne me parles pas? Ne sais-tu pas que j’ai pouvoir de te relâcher et que j’ai pouvoir de te crucifier?” 11 Jésus lui répondit: “Tu n’aurais aucun pouvoir sur moi, si cela ne t’avait été donné d’en haut; c’est pourquoi celui qui m’a livré à toi a un plus grand péché.”

La condamnation à mort

12 Dès lors Pilate cherchait à le relâcher. Mais les Juifs vociféraient, disant: “Si tu le relâches, tu n’es pas ami de César: quiconque se fait roi, s’oppose à César.” 13 Pilate, entendant ces paroles, amena Jésus dehors et le fit asseoir au tribunal, en un lieu dit le Dallage, en hébreu Gabbatha. 14 Or c’était la Préparation de la Pâque; c’était vers la sixième heure. Il dit aux Juifs: “Voici votre roi.” 15 Eux vociférèrent: “A mort! A mort! Crucifie-le!” Pilate leur dit: “Crucifierai-je votre roi?” Les grands prêtres répondirent: “Nous n’avons de roi que César!”

16 Alors il le leur livra pour être crucifié.

Le crucifiement

Ils prirent donc Jésus. 17 Et il sortit, portant sa croix, et vint au lieu dit du Crâne — ce qui se dit en hébreu Golgotha — 18 où ils le crucifièrent et avec lui deux autres: un de chaque côté et, au milieu, Jésus. 19 Pilate rédigea aussi un écriteau et le fit placer sur la croix. Il y était écrit: “Jésus le Nazôréen, le roi des Juifs.” 20 Cet écriteau, beaucoup de Juifs le lurent, car le lieu où Jésus fut mis en croix était proche de la ville, et c’était écrit en hébreu, en latin et en grec. 21 Les grands prêtres des Juifs dirent à Pilate: “N’écris pas: Le roi des Juifs, mais: Cet homme a dit: Je suis le roi des Juifs.” 22 Pilate répondit: “Ce que j’ai écrit, je l’ai écrit.”

Le partage des vêtements

23 Lorsque les soldats eurent crucifié Jésus, ils prirent ses vêtements et firent quatre parts, une part pour chaque soldat, et la tunique. Or la tunique était sans couture, tissée d’une pièce à partir du haut; 24 ils se dirent donc entre eux: “Ne la déchirons pas, mais tirons au sort qui l’aura”: afin que l’Ecriture fût accomplie:

Ils se sont partagé mes habits,
et mon vêtement, ils l’ont tiré au sort.

Voilà ce que firent les soldats.

Jésus et sa mère

25 Or près de la croix de Jésus se tenaient sa mère et la soeur de sa mère, Marie, femme de Clopas, et Marie de Magdala. 26 Jésus donc voyant sa mère et, se tenant près d’elle, le disciple qu’il aimait, dit à sa mère: “Femme, voici ton fils.” 27 Puis il dit au disciple: “Voici ta mère.” Dès cette heure-là, le disciple l’accueillit comme sienne.

La mort de Jésus

28 Après quoi, sachant que désormais tout était achevé pour que l’Ecriture fût parfaitement accomplie, Jésus dit:

“J’ai soif.”

29 Un vase était là, rempli de vinaigre. On mit autour d’une branche d’hysope une éponge imbibée de vinaigre et on l’approcha de sa bouche. 30 Quand il eut pris le vinaigre, Jésus dit: “C’est achevé” et, inclinant la tête, il remit l’esprit.

Le coup de lance

31 Comme c’était la Préparation, les Juifs, pour éviter que les corps restent sur la croix durant le sabbat — car ce sabbat était un grand jour — , demandèrent à Pilate qu’on leur brisât les jambes et qu’on les enlevât. 32 Les soldats vinrent donc et brisèrent les jambes du premier, puis de l’autre qui avait été crucifié avec lui. 33 Venus à Jésus, quand ils virent était déjà mort, ils ne lui brisèrent pas les jambes, 34 mais l’un des soldats, de sa lance, lui perça le côté et il sortit aussitôt du sang et de l’eau. 35 Celui qui a vu rend témoignage — son témoignage est véritable, et celui-là sait qu’il dit vrai — pour que vous aussi vous croyiez. 36 Car cela est arrivé afin que l’Ecriture fût accomplie:

Pas un os ne lui sera brisé.

37 Et une autre Ecriture dit encore:

Ils regarderont celui qu’ils ont transpercé.

L’ensevelissement

38 Après ces événements,  Joseph d’Arimathie, qui était disciple de Jésus, mais en secret par peur des Juifs, demanda à Pilate de pouvoir enlever le corps de Jésus. Pilate le permit. Ils vinrent donc et enlevèrent son corps. 39 Nicodème — celui qui précédemment était venu, de nuit, trouver Jésus — vint aussi, apportant un mélange de myrrhe et d’aloès, d’environ cent livres. 40 Ils prirent donc le corps de Jésus et le lièrent de linges, avec les aromates, selon le mode de sépulture en usage chez les Juifs. 41 Or il y avait un jardin au lieu où il avait été crucifié, et, dans ce jardin, un tombeau neuf, dans lequel personne n’avait encore été mis. 42 A cause de la Préparation des Juifs, comme le tombeau était proche, c’est là qu’ils déposèrent Jésus.

3. Le jour de la résurrection

Le tombeau trouvé vide

20  1 Le premier jour de la semaine, Marie de Magdala vient de bonne heure au tombeau, comme il faisait encore sombre, et elle aperçoit la pierre enlevée du tombeau. 2 Elle court alors et vient trouver Simon-Pierre, ainsi que l’autre disciple, celui que Jésus aimait, et elle leur dit: “On a enlevé le Seigneur du tombeau et nous ne savons pas où on l’a mis.”
3 Pierre sortit donc, ainsi que l’autre disciple, et ils se rendirent au tombeau. 4 Ils couraient tous les deux ensemble. L’autre disciple, plus rapide que Pierre, le devança à la course et arriva le premier au tombeau. 5 Se penchant, il aperçoit les linges, gisant à terre; pourtant il n’entra pas. 6 Alors arrive aussi Simon-Pierre, qui le suivait; il entra dans le tombeau; et il voit les linges, gisant à terre, 7 ainsi que le suaire qui avait recouvert sa tête; non pas avec les linges, mais roulé à part dans un endroit. 8 Alors entra aussi l’autre disciple, arrivé le premier au tombeau. Il vit et il crut. 9 En effet, ils ne savaient pas encore que, d’après l’Ecriture, il devait ressusciter  d’entre  les  morts.  10  Les disciples s’en retournèrent alors chez eux.

L’apparition à Marie de Magdala

11 Marie se tenait près du tombeau, au-dehors, tout en pleurs. Or, tout en pleurant, elle se pencha vers l’intérieur du tombeau 12 et elle voit deux anges, en vêtements blancs, assis là où avait reposé le corps de Jésus, l’un à la tête et l’autre aux pieds. 13 Ceux-ci lui disent: “Femme, pourquoi pleures-tu?” Elle leur dit: “Parce qu’on a enlevé mon Seigneur, et je ne sais pas où on l’a mis.” 14 Ayant dit cela, elle se retourna, et elle voit Jésus qui se tenait là, mais elle ne savait pas que c’était Jésus. 15 Jésus lui dit: “Femme, pourquoi pleures-tu? Qui cherches-tu?” Le prenant pour le jardinier, elle lui dit: “Seigneur, si c’est toi qui l’as emporté, dis-moi où tu l’as mis, et je l’enlèverai.” 16 Jésus lui dit: “Marie!” Se retournant, elle lui dit en hébreu: “Rabbouni” — ce qui veut dire: “Maître.” 17 Jésus lui dit: “Ne me touche pas, car je ne suis pas encore monté vers le Père. Mais va trouver mes frères et dis-leur: je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu.” 18 Marie de Magdala vient annoncer aux disciples qu’elle a vu le Seigneur et qu’il lui a dit cela.

Apparitions aux disciples

19 Le soir, ce même jour, le premier de la semaine, et les portes étant closes, là où se trouvaient les disciples, par peur des Juifs, Jésus vint et se tint au milieu et il leur dit: “Paix à vous!” 20 Ayant dit cela, il leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent remplis de joie à la vue du Seigneur. 21 Il leur dit alors, de nouveau: “Paix à vous!

Comme le Père m’a envoyé,
moi aussi je vous envoie.”

22 Ayant dit cela, il souffla sur eux et leur dit:

“Recevez l’Esprit Saint.
23 Ceux à qui vous remettrez les péchés,
ils leur seront remis;
ceux à qui vous les retiendrez,
ils leur seront retenus.”

24 Or Thomas, l’un des Douze, appelé Didyme, n’était pas avec eux, lorsque vint Jésus. 25 Les autres disciples lui dirent donc: “Nous avons vu le Seigneur!” Mais il leur dit: “Si je ne vois pas dans ses mains la marque des clous, si je ne mets pas mon doigt dans la marque des clous, et si je ne mets pas ma main dans son côté, je ne croirai pas.” 26 Huit jours après, ses disciples étaient de nouveau à l’intérieur et Thomas avec eux. Jésus vient, les portes étant closes, et il se tint au milieu et dit: “Paix à vous. 27 Puis il dit à Thomas: “Porte ton doigt ici: voici mes mains; avance ta main et mets-la dans mon côté, et ne deviens pas incrédule, mais croyant.” 28 Thomas lui répondit: “Mon Seigneur et mon Dieu!” 29 Jésus lui dit:
“Parce que tu me vois, tu crois.
Heureux ceux qui n’ont pas vu et qui ont cru.”

4. Première conclusion

30 Jésus a fait sous les yeux de ses disciples encore beaucoup d’autres signes, qui ne sont pas écrits dans ce livre. 31 Ceux-là ont été mis par écrit, pour que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et pour qu’en croyant vous ayez la vie en son nom.

EPILOGUE

Apparition au bord du lac de Tibériade

21  1 Après cela, Jésus se manifesta de nouveau aux disciples sur le bord de la mer de Tibériade. Il se manifesta ainsi. 2 Simon-Pierre, Thomas, appelé Didyme, Nathanaël, de Cana en Galilée, les fils de Zébédée et deux autres de ses disciples se trouvaient ensemble. 3 Simon-Pierre leur dit: “Je m’en vais pêcher.” Ils lui dirent: “Nous venons nous aussi avec toi.” Ils sortirent, montèrent dans le bateau et, cette nuit-là, ils ne prirent rien.
4 Or, le matin déjà venu, Jésus se tint sur le rivage; pourtant les disciples ne savaient pas que c’était Jésus. 5  Jésus leur dit: “Les enfants, vous n’avez pas du poisson?” Ils lui répondirent: “Non!” 6 Il leur dit: “Jetez le filet à droite du bateau et vous trouverez.” Ils le jetèrent donc et ils n’avaient plus la force de le tirer, tant il était plein de poissons. 7 Le disciple que Jésus aimait dit alors à Pierre: “C’est  le Seigneur!”  A ces  mots: “C’est  le Seigneur!” Simon-Pierre mit son vêtement — car il était nu — et il se jeta à l’eau. 8 Les autres disciples, qui n’étaient pas loin de la terre, mais à environ 200 coudées, vinrent avec la barque, traînant le filet de poissons.
9 Une fois descendus à terre, ils aperçoivent, disposé là, un feu de braise, avec du poisson dessus, et du pain. 10 Jésus leur dit: “Apportez de ces poissons que vous venez de prendre.” 11 Alors Simon-Pierre monta dans le bateau et tira à terre le filet, plein de gros poissons: 153; et quoiqu’il y en eût tant, le filet ne se déchira pas. 12 Jésus leur dit: “Venez déjeuner.” Aucun des disciples n’osait lui demander: “Qui es-tu?” Sachant que c’était le Seigneur. 13 Jésus vient, il prend le pain et il le leur donne; et de même le poisson. 14 Ce fut là la troisième fois que Jésus se manifesta aux disciples, une fois ressuscité d’entre les morts.
15 Quand ils eurent déjeuné, Jésus dit à Simon-Pierre: “Simon, fils de Jean, m’aimes-tu plus que ceux-ci?” Il lui répondit: “Oui, Seigneur, tu sais que je t’aime.” Jésus lui dit: “Pais mes agneaux.” 16 Il lui dit à nouveau, une deuxième fois: “Simon, fils de Jean, m’aimes-tu” — “Oui, Seigneur, lui dit-il, tu sais que je t’aime.” Jésus lui dit: “Pais mes brebis.” 17 Il lui dit pour la troisième fois: “Simon, fils de Jean, m’aimes-tu?” Pierre fut peiné de ce qu’il lui eût dit pour la troisième fois: “M’aimes-tu” , et il lui dit: “Seigneur, tu sais tout, tu sais bien que je t’aime.” Jésus lui dit: “Pais mes brebis.

18 En vérité, en vérité, je te le dis,
quand tu étais jeune,
tu mettais toi-même ta ceinture,
et tu allais où tu voulais;
quand tu auras vieilli,
tu étendras les mains,
et un autre te ceindra
et te mènera où tu ne voudrais pas.”

19 Il signifiait, en parlant  ainsi, le genre de mort par lequel Pierre devait glorifier Dieu. Ayant dit cela, il lui dit: “Suis-moi.”

20 Se retournant, Pierre aperçoit, marchant à leur suite, le disciple que Jésus aimait, celui-là même qui, durant le repas, s’était penché sur sa poitrine et avait dit: “Seigneur, qui est-ce qui te livre?” 21 Le voyant donc, Pierre dit à Jésus: “Seigneur, et lui?” 22 Jésus lui dit: “Si je veux qu’il demeure jusqu’à ce que je vienne, que t’importe? Toi, suis-moi.” 23 Le bruit se répandit alors chez les frères que ce disciple ne mourrait pas. Or Jésus n’avait pas dit à Pierre: “Il ne mourra pas”, mais: “Si je veux qu’il demeure jusqu’à ce que je vienne.”

Conclusion

24 C’est ce disciple qui témoigne de ces faits et qui les a écrits, et nous savons que son témoignage est véridique.
25 Il y a encore bien d’autres choses qu’a faites Jésus. Si on les mettait par écrit une à une, je pense que le monde lui-même ne suffirait pas à contenir les livres qu’on en écrirait.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: